LNH

Samuel Girard marque avec le logo des Nordiques

Publié | Mis à jour

Non seulement le Québécois Samuel Girard était en uniforme, samedi-après midi lors du match en plein air aux abords du lac Tahoe, mais il a ouvert la marque pour l’Avalanche du Colorado qui, pour l’occasion, portait le chandail rétro à l’effigie des Nordiques de Québec.

La pointage est de 1 à 0 pour l’Avalanche face aux Golden Knights de Vegas, au terme de la première période, lors de ce match qui est diffusé sur les ondes de TVA Sports.

Girard était un cas pour le moins incertain pour cette rencontre alors qu’il suivait tout récemment le protocole de la LNH relié à la COVID-19.

Un peu de numérologie...

Pour les nostalgiques, le simple fait de voir défiler certains numéros affiliés au logo des Nordiques sur la patinoire donne par ailleurs l’occasion de replonger dans certains souvenirs.

Le jeune défenseur Cale Makar, qui est de retour au jeu après avoir raté les deux derniers matchs de son équipe, porte notamment un numéro qui avait pourtant été retiré à l’époque des Nordiques, soit le «8» de Marc Tardif.

En observant l’attaquant Brandon Saad, les nostalgiques des Nordiques pouvaient par ailleurs avoir l’impression de retrouver Anton Stastny qui, avec le numéro 20, a joué un total de 650 matchs avec le club de Québec, entre 1980 et 1989.

Grande vedette de l’Avalanche, l’attaquant Nathan MacKinnon porte pour sa part le 29. 

À l’époque des Nordiques, deux défenseurs ont surtout fait honneur à ce numéro sur une longue période: Dave Pichette et Steven Finn.

Devant le filet, Philipp Grubauer ne mise pas sur un numéro ayant été particulièrement populaire chez les gardiens des Nordiques, soit le 31. On se souvient de Stéphane Fiset, qui a porté le 31 avant de passer au 35. 

Les plus «maniaques» se rappelleront peut-être de Greg Millen, qui a défendu les couleurs des Nordiques pendant 18 matchs en 1989-1990 avant d’être échangé aux Blackhawks de Chicago en compagnie de l’attaquant Michel Goulet.