LNH

«Il est affamé»

Publié | Mis à jour

À seulement 19 ans, le défenseur Bowen Byram a été utilisé au-delà de 25 minutes lors du plus récent match de l’Avalanche du Colorado.

Puisque Cale Makar et Samuel Girard étaient absents et qu’un autre défenseur de l’Avalanche s’est blessé en début de première période, Byram a effectivement profité des circonstances. Malgré tout, force est d’admettre que l’entraîneur-chef Jared Bednar n’hésite pas à lui faire confiance malgré son jeune âge.

L’Avalanche, qui l’a alors emporté 3 à 2 contre les Golden Knights de Vegas mardi, devrait profiter du retour de Makar, samedi après-midi, tandis que les deux équipes se retrouveront lors d’un match en plein air à Lake Tahoe. Girard demeure pour sa part sur le protocole de la COVID-19. Les amateurs pourront certainement apprécier la progression de Byram durant cet événement.

«Tu peux voir sa confiance grimper à chaque match alors qu’il réussit à faire les jeux, a lui-même observé l’attaquant Brandon Saad, cité sur le site web de l’Avalanche, à propos de son jeune coéquipier. Il a évidemment le talent, mais tu peux voir qu’il veut, il est affamé et il s’améliore à chaque partie.»

«Il deviendra un très bon joueur»

Originaire de la Colombie-Britannique, Byram avait été le quatrième choix au total lors de repêchage de 2019, derrière les attaquants Jack Hughes (Devils), Kaapo Kakko (Rangers) et Kirby Dach (Blackhawks).

En 10 matchs, Byram, anciennement des Giants de Vancouver, a récolté deux mentions d’aide et conservé un différentiel de +2 avec l’Avalanche.

«Ce n’est pas une situation facile pour lui, a pour sa part convenu l’attaquant Nazem Kadri, en parlant de la progression de Byram. Présentement, il doit jouer contre un club comme Vegas plusieurs fois de façon consécutive. D’être autant utilisé à son jeune âge lui permet évidemment de prendre de l’expérience. Il deviendra un très bon joueur.»