Crédit : Photo Iften Redjah (LHJMQ)

LHJMQ

«Une catastrophe nucléaire»

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Encore une fois menés par le duo composé de James Malatesta et Nathan Gaucher, les Remparts de Québec ont porté à cinq leur séquence victorieuse jeudi en défaisant les Huskies de Rouyn-Noranda 4-0 au dernier de quatre matchs dans l’environnement protégé de Québec.

Les Diables rouges mettaient par le fait même fin à la séquence de quatre victoires des Huskies.

Comme mardi contre l’Océanic de Rimouski, le duo de jeunes loups des Remparts a mené la charge en attaque. Malatesta a inscrit un but et deux passes tandis que Gaucher a lui aussi marqué et obtenu une mention d’aide.

«Présentement, James patine très bien avec la rondelle et Nate est fougueux en coin de patinoire, prend de bons lancers et rentre rapidement dans l’enclave comme il l’a fait sur son but. C’est le fun de voir ça de la part de jeunes de 17 ans. C’est toujours agréable de voir des gars mettre les efforts et en récolter les fruits», a mentionné Roy.

Depuis le début du mois de février, Malatesta et Gaucher ont chacun inscrit 10 points en huit parties.

«Tout le monde joue du bon hockey depuis le retour de Noël, a expliqué Malatesta. Mon trio avec Monty [Gabriel Montreuil] et Nate, on a une bonne chimie et on sait où l’un et l’autre se trouvent sur la patinoire. On travaille fort à chaque match et les bonnes choses arrivent.»

En plus de Malatesta et Gaucher, Montreuil et Théo Rochette ont marqué les autres buts des Remparts.

Erreurs à corriger

Tout n’est pas rose, toutefois, pour la jeune formation de Patrick Roy. Heureux de la tenue de son équipe, jeudi, ce dernier a toutefois déploré de nombreuses erreurs en possession de rondelle qui ont donné des chances de marquer aux Huskies.

Un cafouillage à la ligne bleue a d’ailleurs directement mené à une échappée de William Rouleau alors qu’il restait un peu plus de trois minutes à faire au match. Le gardien Thomas Sigouin a toutefois fermé la porte, en route vers son deuxième jeu blanc de la saison. Si son équipe ne réussit pas à corriger ces gaffes d’ici le prochain environnement protégé, qui se mettra en branle le 27 à Chicoutimi, elle pourrait en payer le prix, estime Roy.

«J’ai hâte à la prochaine bulle parce que je ne pense pas qu’on puisse s’en sortir contre des équipes comme Chicoutimi et Shawinigan en faisant autant d’erreurs avec la rondelle. Ce sont des formations avec de la profondeur en attaque et avec de bons marqueurs. On est contents d’avoir gagné, mais il faut être conscient qu’on doit être meilleurs avec la rondelle.»

Panne généralisée

Dans le camp des Huskies, Mario Pouliot rageait.

Dès son arrivée au podium pour répondre aux questions des médias, un confrère de Rouyn-Noranda s’est excusé en lui disant qu’une panne d’internet généralisée en Abitibi lui avait fait rater la majeure partie du match.

Ce à quoi Pouliot lui a répondu, du tac au tac : «Comme la game, une panne généralisée dans nos cerveaux.»

Même s’il s’agissait d’un deuxième match pour son équipe en moins de 24 h et que les Remparts avaient obtenu congé la veille, l’entraîneur d’expérience ne cherchait pas d’excuses.

«Sincèrement, on a été mauvais du début à la fin. On leur a donné la rondelle tout l’après-midi, à part Samuel Richard, Anthony Turcotte, Samuel Régis et [Dyllan] Gill qui n’a pas mal fait ça. Ç’a été difficile pour notre premier trio. On avait l’air satisfait de nos trois premiers matchs et on a manqué une occasion de s’améliorer vendredi.

«On leur a donné vingt-sept tirs, mais on leur a passé la rondelle tout le match, alors je me demande pourquoi ils n’en ont pas cinquante-cinq. Mentalement, on a été très lents. Notre attaque à cinq a été une catastrophe nucléaire. C’est pas plus compliqué que ça à expliquer.»

L’Armada renoue avec la victoire 

 L’Armada de Blainville-Boisbriand a signé sa première victoire en cinq matchs, jeudi soir, au Centre Gervais Auto, en défaisant les Cataractes de Shawinigan par la marque de 4 à 3.

C’est Benjamin Corbeil qui a inscrit le but gagnant en début de troisième période, avec l’aide de Blake Richardson et de Mathias Laferrière. Ce dernier a récolté un but et deux aides dans la victoire.

Luke Henman et Miguël Tourigny ont été les autres marqueurs de l’Armada.

Chez les Cataractes, Anthony Bédard, Xavier Bourgault et Isiah Campbell ont secoué les cordages.

Olivier Adam a connu un fort match devant la cage de l’Armada en repoussant 39 lancers. À l’autre bout de la patinoire, les choses ont été beaucoup plus compliquées pour Antoine Coulombe qui a cédé quatre fois sur 19 tirs.

Les Saguenéens dominants 

À Québec, Dawson Mercer a réussi un tour du chapeau dans la victoire de 8 à 2 des Saguenéens de Chicoutimi face aux Voltigeurs de Drummondville.

Matej Kaslik a également brillé du côté des Saguenéens en inscrivant deux buts et une mention d’aide.

Loris Rafanomezantsoa, Karl Boudrias et Samuel Houde ont marqué les autres buts des Saguenéens.

Chez les Voltigeurs, Orlando Mainolfi et Charlie Da Fonseca ont été les buteurs.

Le gardien Alexis Shank a réalisé 25 arrêts pour la formation de Chicoutimi.