Crédit : PHOTO COURTOISIE JONATHAN ROY (LHJMQ)

LHJMQ

Un week-end parfait pour les Remparts

Publié | Mis à jour

Les entraîneurs aiment répéter qu’il y a des moments clés dans un match, quel que soit le sport. Les Remparts de Québec ont su saisir à deux mains les occasions que les Olympiques de Gatineau leur ont offertes, samedi soir, en route vers un gain de 5 à 2 sur la glace du Centre Vidéotron.

Ce deuxième rendez-vous saisonnier entre les deux équipes ne passera peut-être pas à l’histoire, mais pour la troupe de Patrick Roy, il a permis d’engranger deux autres points en banque pour compléter un week-end parfait dans l’environnement protégé disputé dans leurs quartiers. Il s’agissait aussi d’une 11e victoire en 17 sorties – pourcentage de victoire de ,694, le cinquième de toute la LHJMQ.

«Pour être honnête, je m’en fous pas mal, du classement. L’important, c’est la façon dont on continue notre développement et comment l’équipe progresse [...] Avec la pandémie, on ne contrôle absolument rien sur la manière dont ça va se jouer jusqu’à la fin de la saison, mais une chose qu’on contrôle et c’est la façon dont on se comporte sur la patinoire», a répondu en visioconférence le grand patron des opérations hockey des Diables rouges, Patrick Roy.

Jeu de puissance payant

En retard 1 à 0 en deuxième période après un premier vingt à l’avantage de leurs adversaires, les Remparts ont retrouvé leur élan offensif grâce à quatre pénalités consécutives aux Olympiques.

Cole Cormier, avec deux buts sur le jeu de puissance, dont le premier à quatre contre trois sur un puissant tir, et Thomas Caron, sur une frappe que le gardien Rémi Poirier aimerait sûrement revoir, ont inscrit les leurs au pointage pour prendre le contrôle de la soirée.

«Cole a donné du momentum à l’équipe. À quatre contre trois, c’était une opportunité pour revenir dans le match et c’était un moment important pour marquer un gros but», a reconnu le Diable en chef.

Le deuxième but de Cormier est survenu pendant que Matthew Savoie réfléchissait au cachot après avoir été chassé pour avoir donné de la bande à l’endroit de Romain Rodzinski alors que ce dernier n’était plus en possession du disque.

«On a changé notre identité et notre style de jeu [...] On a perdu le rythme et on s’est laissés emporter. Depuis le début de la saison, on joue souvent de bonnes premières, mais en deuxième, on dirait que certains se disent : «je vais essayer d’en faire plus et tomber dans la dentelle. Ça nous a coûté la deuxième et le match», a soufflé le pilote des Olympiques, Louis Robitaille.

Même si sa troupe n’avait décoché que trois tirs au but après 20 minutes, Roy aimait ce qu’il voyait sur la glace de la part de ses hommes. Québec a fini la soirée avec 25 tirs.

«On a apporté quelques petits ajustements en défensive et en échec-avant en zone neutre, mais je n’étais pas inquiet. J’aimais l’intensité et la concentration de nos joueurs. J’étais confortable où on était pour revenir et c’était mon message après la première», a-t-il expliqué.

Reconnu pour ses talents de marqueur dans les rangs midget à Saint-Hyacinthe, Mikaël Huchette a montré qu’il est aussi capable de secouer les cordages au niveau junior avec un premier doublé en carrière en troisième.

«Ça fait du bien pour la confiance. Ça a super bien été dans le midget AAA et je veux amener aussi ce côté offensif au niveau junior. Tous les joueurs veulent marquer des buts et aider l’équipe à gagner», a souligné le patineur de 17 ans qui a bénéficié des remises de Théo Rochette.

En vitesse

Débarqué en Outaouais pendant la dernière période des transactions, l’ex-Rempart Andrew Coxhead a réussi un quatrième but en sept matchs avec sa nouvelle équipe...Olivier Pouliot manquait à l’appel chez les Remparts en raison d’une blessure survenue la veille contre Baie-Comeau. Auteur du but gagnant dans ce match, Xavier Filion avait pris sa place aux côtés de Thomas Caron et de Théo Rochette.

Les Remparts disputeront leur prochain match mardi après-midi contre l’Océanic de Rimouski.