Crédit : AFP

Tennis

Australie: une frayeur pour Simona Halep

Publié | Mis à jour

Simona Halep (2e mondiale) s'est qualifiée mercredi pour le troisième tour des Internationaux d'Australie en battant 4-6, 6-4, 7-5 l'Australienne Ajla Tomljanovic (72e), qui est passée à deux points du match.

«Je me suis beaucoup parlé, mais pas pour me dire des choses très positives. Je me reprochais de ne pas être assez forte pour la battre. Mais à la fin, je pense que j'ai été mentalement meilleure qu'elle. Je voulais vraiment gagner le match et je ne voulais pas baisser les bras», a-t-elle commenté après 2h30 d'un terrible bras de fer.

La Roumaine, demi-finaliste à Melbourne l'an passé et finaliste en 2018, affrontera au troisième tour la Russe Veronika Kudermetova (36e).

«Il faut que je récupère de ce match et si je suis à 100% dans deux jours, ce sera super», a-t-elle estimé.

Après avoir perdu le premier set en 58 minutes, Halep a tenu au mental face à une adversaire sans complexe et très solide.

Dans la deuxième manche, Halep a réussi le break pour mener 4-3 et a conservé l'avantage jusqu'au bout pour égaliser à un set partout (41 minutes).

Extrêmement combative, l'Australienne a fait le bris d'entrée dans la dernière manche pour mener 2-0, mais Halep a débreaké dans la foulée.

L'Australienne a repris le service de Halep pour mener 4-2 et a confirmé sur sa mise en jeu pour se détacher 5-2. Elle a ensuite servi pour le match à 5-3, puis, Halep étant revenue à 5-4, l'Australienne a été à deux points du match (30-30) sur le service suivant de son adversaire.

Insuffisant pour faire plier Halep qui a égalisé, puis pris l'avantage sur sa quatrième balle de break (6-5). Elle s'est ensuite offert trois balles de match et a conclu sur la deuxième.

Osaka imperturbable face à Garcia

Naomi Osaka (3e mondiale), s'est montrée parfaitement imperturbable face à la Française Caroline Garcia (43e) qu'elle a balayée 6-2, 6-3 en 1h01, mercredi au 2e tour.

Le match a été légèrement accroché durant les deux premiers jeux, mais ensuite la Française n'a plus fait le poids.

Osaka affrontera au 3e tour la Tunisienne Ons Jabeur (30e) qui s'était révélée l'an dernier en atteignant les quarts de finale du tournoi.

La Japonaise est l'une des favorites de cet Open d'Australie, après sa victoire à l'US Open en septembre dernier. En 2019, elle avait déjà remporté le Majeur australien dans la foulée de son titre à Flushing Meadows 2018.

Djokovic malmené mais qualifié

Novak Djokovic a été malmené, mais il a su imposer sa loi au valeureux américain Frances Tiafoe (64e mondial) 6-3, 6-7 (3), 7-6 (2), 6-3, mercredi au 2e tour des Internationaux d'Australie.

Le N.1 mondial n'a pas joué son meilleur tennis, mais il a su élever son niveau et surtout la pression sur son adversaire aux moments importants. Il affrontera Taylor Fritz (31e) au troisième tour.

«Si j'avais le choix, je préfèrerais ne pas avoir ce genre de match la première semaine», a reconnu le Serbe qui a dû composer avec une forte chaleur et un adversaire qui a produit «un match fantastique».

De nouveau menacé dans la 3e manche, après avoir cédé la deuxième au tie break, Djokovic a retrouvé son statut de patron dans le jeu décisif pour prendre l'avantage.

«J'ai la chance de m'en être sorti, en particulier dans le 3e set où il a très bien joué», a-t-il estimé.

Sous la pression de son adversaire, mais également parce qu'il sent qu'il a une chance à jouer, Tiafoe s'énerve et prend un avertissement dans le 4e set qui fait basculer définitivement la rencontre.

«On a fait un match de grande qualité, il a tout donné et malheureusement pour lui, il écope d'un avertissement qui l'a privé d'un premier service à 30-30, ce qui me permet de mener 30-40», a analysé Djokovic. Il a en effet saisi sa chance de faire le break pour mener 4-3 et enchaîner facilement sur son service 5-3.

Sentant son adversaire sur le point de craquer, Djokovic augmente encore la pression et profite d'une double faute de Tiafoe sur balle de match.

«La surface a changé, c'est vraiment la plus rapide que j'ai connue ici sur la Rod Laver Arena. Il faut avoir un bon service, sinon ça peut être compliqué», a-t-il souligné en pensant déjà à la suite.

Zverev logiquement qualifié pour le 3e tour

L'Allemand Alexander Zverev (7e mondial) s'est logiquement qualifié mecredi pour le 3e tour en éliminant le qualifié américain Maxime Cressy (172e) 7-5, 6-4, 6-3 en 2h04.

«Mon frère a un peu le même jeu, j'ai grandi en jouant contre lui, donc je suis habitué à ce jeu, je sais qu'il faut être patient et saisir sa chance», a commenté Zverev.

«J'ai en tête la demie ici mais aussi la finale des Internationaux des États-Unis l'an dernier, j'ai été à deux points de remporter un titre du Grand Chelem. C'est sans nul doute une source de motivation. Il reste de très grand joueurs dans le tableau, je ne suis certainement pas le favori, mais je vais faire de mon mieux», a-t-il ajouté

Au prochain tour, Zverev affrontera le Français Adrian Mannarino (36e).

«Ce sera un match long, on va beaucoup courir, au bout d'un moment je vais avoir des crampes, puis ce sera à son tour. Et j'espère qu'il craquera avant moi. On ne joue jamais en-dessous des 4 heures tous les deux. Donc que le public le sache, si on joue en soirée ça se terminera vers 2-3 heures du matin, il faut venir avec sons sac de couchage», a conclu l'Allemand.

Il n'a encore jamais perdu contre le Français en 5 confrontations, dont trois l'an dernier.

Kyrgios qualifié après avoir sauvé 2 balles de match

L'Australie Nick Kyrgios (47e mondial) a effacé deux balles de match avant de finalement battre le Français Ugo Humbert (34e) 5-7, 6-4, 3-6, 7-6 (2), 6-4, mercredi au 2e tour devant un public chaud bouillant.

«C'est un sacré joueur, il joue un tennis incroyable», a déclaré Kyrgios au sujet de Humbert après 3h25 de combat.

Au prochain, l'Australien affrontera le N.3 mondial Dominic Thiem, finaliste l'an dernier et vainqueur en septembre aux Internationaux des États-Unis de son premier tournoi du Grand Chelem.

Humbert s'est pourtant procuré deux balles de match dans le quatrième set à 5-4, mais il n'a pu conclure. Le Français a ensuite lui-même sauvé, sur son service, une balle de match à 5-3 dans la dernière manche: il est revenu à 5-4, mais l'Australien qui servait ensuite pour le match n'a pas laissé passer sa chance.