Crédit : AFP

Tennis

Australie: «Je ne pensais pas que ce serait aussi facile»

Publié | Mis à jour

Stefanos Tsitsipas (6e mondial) a débuté en trombe ses Internationaux d'Australie en balayant mardi le Français Gilles Simon (66e) 6-1, 6-2, 6-1 en 1h32. 

«Je ne pensais pas que ce serait aussi facile», a commenté le Grec, très solide et en pleine confiance, qui affrontera au 2e tour l'Australien d'origine grecque Thanasi Kokkinakis (267e).

"Mon niveau est bon: je suis tranquille sur mes jeux de service et je retourne bien. J'ai dominé dans les rallyes donc ça m'a donné beaucoup de confiance, le coup droit fonctionne bien et j'ai fait beaucoup de mal avec mon revers long de ligne, ça m'a donné beaucoup de points. Et quand tout ça fonctionne bien, honnêtement, je me sens très en confiance", a-t-il commenté.

Statistiquement, il a réussi 25 coups gagnants, contre 6 pour Simon.

Nadal passe, mais souffre

Le N.2 mondial Rafael Nadal, malgré un dos toujours douloureux, a réussi mardi son entrée en lice à l'Open d'Australie en battant facilement le Serbe Laslo Djere (56e), 6-3, 6-4, 6-1 en moins de deux heures (1h53).

Un résultat express et rassurant pour l'Espagnol qui n'avait plus joué de match officiel depuis près de trois mois, ayant renoncé la semaine dernière à disputer l'ATP Cup en raison de douleurs au dos.

«J'ai réussi à gagner en trois manches, c'est toujours positif de commencer comme ça. D'autant qu'il est toujours difficile de jouer un match officiel après une longue interruption. Donc c'est un bon début, je suis content», a commenté Nadal qui cherche à battre, à Melbourne, le record de titres en Grand Chelem, qu'il codétient pour le moment avec le Suisse Roger Federer (20).

Reste que son dos continue de l'inquiéter.

«Comme je l'ai dit il y a deux jours, mon dos n'est pas parfait. Chaque jour qui passe est probablement un pas vers une amélioration. Il y a toujours une chance que (la douleur) passe et c'est pour ça que je suis là, que je me bats en espérant que ça aille mieux et que je puisse me donner une chance» d'avancer dans le tournoi, a-t-il déclaré.

Mais «aujourd'hui, ça ne va pas très bien, a-t-il cependant reconnu. Il faut que je modifie un petit peu mon geste de service».

Au deuxième tour, il sera opposé à l'Américain Michael Mmoh (177e), issu des qualifications.