Crédit : PHOTO COURTOISIE, Guy Deschènes

Tennis

Leylah Annie Fernandez s’incline devant Maria Sakkari

Publié | Mis à jour

La Québécoise Leylah Annie Fernandez a été éliminée en deux manches de 6-2 par la Grecque Maria Sakkari en huitièmes de finale du Trophée Grampians, vendredi, à Melbourne.

La Lavalloise de 18 ans, qui occupe le 89e rang de la WTA, a connu énormément de difficulté au service face à la cinquième favorite et 22e joueuse mondiale. En effet, Fernandez n’a remporté qu’un seul jeu alors qu’elle avait les balles en main, en début de deuxième manche.  

Le vent lui a causé beaucoup d’ennuis avec son lancer de balle, particulièrement en première manche, ce qui l’a visiblement déstabilisée. Lors du set initial, Fernandez a d’ailleurs enregistré cinq doubles fautes et n’a remporté que 33 % des points en première balle et 37% en deuxième.

Sans présenter pour autant son meilleur tennis, Sakkari a été plus efficace au service, gagnant notamment 62,9% de points sur sa première balle. Elle a néanmoins été brisée à trois reprises par la Québécoise.

En quart de finale de ce tournoi préparatoire aux Internationaux d’Australie, Sakkari croisera le fer avec l’Allemande Angelique Kerber, qui a vaincu la Tunisienne Ons Jabeur.

Williams déclare forfait 

Serena Williams avait difficilement battu en 96 minutes sa compatriote Danielle Collins (6-2, 4-6, 10-6), pour se qualifier pour les demi-finales de l'un des tournois organisés à Melbourne pour préparer les Internationaux d'Australie, qui débute lundi prochain.

Elle espère, à 39 ans, remporter son 24e succès dans un tournoi du Grand Chelem et égaler ainsi le record de l'Australienne Margaret Court.

Si elle n'avait pas déclaré forfait, elle aurait affronté samedi la N.1 mondiale, Ashleigh Barty, victorieuse à Roland-Garros en 2019 et qui espère devenir la première Australienne à remporter les Internationaux d'Australie depuis 1978. 

L'Américaine Sofia Kenin, tête de série N.2 du tournoi de Yarra Valley, s'est elle inclinée en deux sets (6-2, 6-2) face à l'Espagnole Garbine Muguruza, qu'elle avait dominée l'an dernier en finale des Internationaux d'Australie.

Dans un autre tournoi de préparation, celui de Gippsland, c'est la 2e joueuse mondiale, la Roumaine Simona Halep, qui a chuté face à la Russe Ekaterina Alexandrova (6-2, 6-1) en quarts. 

Halep a semblé handicapée par une douleur au dos et a demandé une assistance médicale après le premier set avant de se faire placer une sangle lombaire.

La Roumaine a déjà souffert fin 2018 d'une hernie discale qui l'avait contrainte à s'arrêter complètement pendant six semaines.

Les matches féminins ont été raccourcis à deux sets avec un super tie-break en 10 points en cas d'égalité.