Crédit : TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Tennis

La Coupe Rogers devient l’Omnium Banque Nationale

Publié | Mis à jour

La Coupe Rogers devient l’Omnium Banque Nationale et selon Eugène Lapierre, directeur du tournoi à Montréal, tout laisse croire que cette compétition de tennis d’envergure sera bel et bien présentée durant l’été 2021.

«Nous sommes assez confiants du fait que le tournoi aura lieu au mois d’août, a-t-il indiqué, mardi, lors d’une vidéoconférence visant à annoncer le changement de nom en vertu d’une entente de 10 ans entre Tennis Canada et la Banque Nationale. On a demandé à la WTA de nous mettre au calendrier parce que c’est notre intention ferme de présenter le tournoi.»

Rappelons que la pandémie de coronavirus avait contraint les organisateurs à annuler l’événement en 2020. La prochaine édition du tournoi doit avoir lieu du 6 au 15 août et les femmes seront à l’honneur à Montréal. Parallèlement, Toronto accueillera les hommes.

«On va devoir mettre en place des mesures de santé et de sécurité, car c’est notre priorité, a ajouté M. Lapierre. On ne sait pas combien on pourra accueillir de spectateurs sur place, mais on va travailler avec le gouvernement à cet effet. On espère pouvoir recevoir autant de spectateurs que possible.»

Se relever de la pandémie

L’implication financière de la Banque Nationale survient à un moment important pour Tennis Canada, qui a évidemment souffert de la situation reliée à la COVID-19. Ami de M. Lapierre et amant du tennis, le grand patron de l’institution a volé au secours de la fédération.

«Je me souviens qu’en août dernier, Louis Vachon, le président et chef de la direction de la Banque Nationale, m’a dit “nous sommes derrière vous” à un moment où nous étions confrontés à des répercussions financières de la pandémie de COVID-19, a souligné Michael Downey, président et chef de la direction de Tennis Canada, par voie de communiqué. Alors que Tennis Canada vit une période extrêmement difficile, ce partenariat à plusieurs niveaux est une nouvelle déterminante pour notre organisation, pour nos tournois et, plus important encore, pour le tennis au Canada. »

Grâce à ce partenariat, la Banque Nationale démontrera effectivement son soutien dans le développement du tennis. Elle investira dans de nombreux programmes et s’impliquera auprès des associations provinciales de tennis, entre autres. Si le principal événement de tennis au Canada aura désormais comme nom principal Banque Nationale, la compagnie Rogers demeure par ailleurs impliquée à titre de commanditaire présentateur. Le court Banque Nationale, le deuxième en importance après le court central à Montréal, sera d’ailleurs rebaptisé le court Rogers.