Crédit : Photo d'archives Pierre-Paul Poulin

Canadiens de Montréal

«Bergevin était furieux»

Publié | Mis à jour

Marc Bergevin et son homologue des Flames de Calgary, Brad Treliving, auraient été dans tous leurs états lorsque l’agent Darren Ferris, qui représente deux de leurs joueurs, a ébruité leurs désirs de changer d'air, samedi soir.

Selon le journaliste du réseau Sportsnet Elliotte Friedman, les deux directeurs généraux «étaient furieux» lorsque qu'il a été rapporté que Victor Mete et Sam Bennett ont demandé à leurs clubs respectifs de les échanger.  

Pendant le match qui opposait les Canadiens de Montréal à la formation albertaine, samedi soir, la chaîne TSN rapportait que le camp Mete avait exigé une transaction et que Bergevin en était à trouver une solution. Une partie de cette information a été corroborée par l’agent dans un échange de textos avec TVA Sports.

«Oui, a confirmé Ferris par le biais d’un message texte. Dans un monde idéal, il aimerait demeurer (à Montréal), mais il n’y a aucune opportunité pour lui.» 

Interrogé sur son avenir à Montréal, mardi matin, le principal intéressé n'a pas voulu commenter, sinon qu'il «veut continuer à travailler fort» dans le giron du CH.

De l’intérêt pour Mete?  

Selon Friedman, un club de l’Association de l’Est serait intéressé à Mete, mais Marc Bergevin a déjà signifié qu’il ne voulait pas se départir de l’arrière de 22 ans.

«Personne ne sera surpris de savoir que Pittsburgh est l'une des équipes qui se sont renseignées, avance-t-il. Les Canadiens ne peuvent pas reprendre (un contrat) en retour, donc ce serait essentiellement (équitable). En plus, ils aiment Mete.»

Par ailleurs, le processus de recrutement pour le poste vacant de DG avance chez les Penguins. La période des entrevues doit commencer cette semaine.

Le DG adjoint des Rangers de New York Chris Drury figurerait sur la longue liste de candidats. 

Les «Pens» sont à la recherche du successeur de Jim Rutherford, qui a causé la surprise en démissionnant, samedi matin.