Crédit : AFP

Patinage

Deux autres médailles pour Laurent Dubreuil

Sportcom

Publié | Mis à jour

Laurent Dubreuil a ajouté deux médailles à sa récolte de la saison en Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste, terminant au troisième rang des épreuves de 500 m et de 1000 m, dimanche à Heerenveen, aux Pays-Bas.

Dubreuil a tout d’abord parcouru le 500 mètres en 34,594 s. Seuls les favoris locaux Ronald Mulder (34,555) et Hein Otterspeer (34,590) ont devancé le représentant de l’unifolié, qui en est à un troisième podium – dont deux cette fin de semaine – en quatre tentatives sur cette distance depuis le début de l’hiver.

Au 1000 m, Dubreuil a eu besoin de 1 min 08,185 s pour terminer l’épreuve. Encore une fois, ce sont deux Néerlandais, soit Kai Verbij (1:07,355) et Thomas Krol (1:07,581) qui sont montés sur les deux plus hautes marches du podium.

«C’est assez incroyable. L’an dernier, c’était la meilleure saison de ma carrière et j’ai gagné quatre médailles de Coupe du monde en six étapes. Là, j’ai quatre médailles en deux Coupes du monde, a-t-il affirmé. En n’ayant pas patiné [à cause de la pandémie], on ne pouvait pas s’attendre à des résultats aussi exceptionnels.»

Comment explique-t-il ce début de saison canon ? «Ça part de la confiance qu’on a malgré les embûches et les difficultés. On n’a jamais cessé d’y croire. J’étais convaincu en arrivant ici que je serais compétitif, même si c’était peut-être de la folie de penser ça. Par contre, c’est parce que j’y croyais que j’ai eu ces résultats.»

Autres résultats

Le Québécois Alex Boisvert-Lacroix (34,954) a quant à lui conclu le 500 m au 14e rang. Chez les femmes, la Québécoise Béatrice Lamarche (39,582) a dû se contenter de la 24e position sur cette distance, puis de la 14e au 1000 m.

«Je le sentais vraiment beaucoup dans mon premier virage. J’avais peur de me blesser davantage, alors j’ai retenu la pression que je mettais dans mes pas. J’ai fait la course à 90 % de mon intensité. C’est ma meilleure course, alors dans les circonstances, c’est encourageant», a expliqué celui qui devait être du groupe B, mais qui a finalement été surclassé en raison du forfait d’un compétiteur.

Valérie Maltais participait pour sa part à l’épreuve du 3000 m chez les femmes et elle a pris le 13e échelon.