Crédit : AFP

LNH

Un espoir sort de l'ombre

Publié | Mis à jour

Aleksi Heponiemi est sorti de l’ombre avec panache, samedi, devenant seulement le quatrième joueur de l’histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH) à marquer en prolongation à son tout premier match en carrière.

Le Finlandais de 22 ans a été patient, dans l’enclave, pendant que le Québécois Anthony Duclair profitait d’un revirement des Red Wings de Detroit pour conserver la rondelle en zone offensive. Les deux joueurs ont complété un jeu bien synchronisé à quelques centimètres du filet défendu par Thomas Greiss pour procurer une victoire de 3 à 2 à l’équipe de Sunrise.

«C'est juste une sensation incroyable, a réagi Heponiemi après le match, lors d’une vidéoconférence. Après quelques présences stressantes, je profitais simplement du temps de glace. D’être là pour un moment important signifie beaucoup.»

Instinct

Même s’il en était à sa première partie dans le circuit Bettman et qu’il n’avait disputé que 49 parties en Amérique du Nord après avoir été repêché en deuxième ronde en 2017, l’entraîneur-chef Joel Quenneville n’a pas hésité à l’envoyer sur la glace dans un moment critique.

«Il a un bon instinct, a fait valoir Quenneville. C’était un gros jeu de Duclair de lui remettre la rondelle, mais il a de bonnes mains, et c'était une excellente finition.»

Le récipiendaire du trophée Jack-Adams en 2000 alors qu’il dirigeait les Blues de St. Louis a ainsi eu la main heureuse, au grand plaisir de plusieurs membres de l’équipe.

«C’est une excellente décision de [Quenneville] de l’envoyer sur la glace, a lancé le vétéran défenseur Keith Yandle. De marquer son premier but à son premier match en prolongation... Vous vous souvenez toujours de votre premier but, mais celui-là, il va en parler à ses arrière-petits-enfants, comme il se doit.»

Heponiemi est par ailleurs le deuxième joueur à marquer lors de la période supplémentaire de son premier match cette saison, après Kirill Kaprisov, du Wild du Minnesota, le 14 janvier dernier.

Tim Sweeney, Flames de Calgary (4 octobre 1990), et Nick Knott, des Americans de Brooklyn (2 novembre 1941) sont les deux autres joueurs à avoir réussi l’exploit auparavant.