Crédit : FOCUS ON SPORT/GETTY IMAGES

NFL

Super Bowl: six performances extraordinaires

Publié | Mis à jour

Même s’il faut la contribution de tout le monde au football pour l’emporter, certains joueurs ont prouvé qu’ils étaient en mesure de se lever dans le match le plus important d’une saison.

Voici six performances remarquables réalisées lors d’un affrontement du Super Bowl :

- Steve Young, Super Bowl XXIX 

Après plusieurs années à jouer les seconds violons derrière Joe Montana, Steve Young a finalement eu l’occasion d’être le quart-arrière partant des 49ers de San Francisco durant la saison 1994. 

Durant le match ultime face aux Chargers de San Diego, le natif de l’Utah a mis plein la vue en réussissant 24 de ses 36 passes pour 325 verges et six touchés dans une victoire de 49 à 26.

Jamais personne avant lui ou après lui n’a réussi autant de majeurs lors du match ultime d’une campagne.

- Jerry Rice, Super Bowl XXIII 

Le nom du receveur de passes pourrait revenir à plusieurs reprises dans ce palmarès, lui qui détient trois bagues de championnat. 

Au cours de la saison 1988, Jerry Rice disputait sa quatrième campagne dans la NFL. Au Super Bowl XXIII, il a ridiculisé la défensive des Bengals de Cincinnati en attrapant 11 relais pour 215 verges et un touché. 

Cela lui a valu le titre de joueur par excellence du match, gagné par les siens au compte de 20 à 16.

- Terrell Davis, Super Bowl XXXII 

Jamais un porteur de ballon n’a été aussi dominant que Terrell Davis dans un affrontement pour le trophée Vince-Lombardi. 

Le représentant des Broncos de Denver a couru avec le ballon en main à 30 reprises, franchissant 157 verges. 

Il a également atteint la zone des buts à trois reprises. La formation du Colorado en a profité pour signer un gain de 31 à 24 contre les Packers de Green Bay le 25 janvier 1998.

- Joe Montana, Super Bowl XXIV 

Impossible de passer à côté des 297 verges de gains et cinq majeurs qu’a amassés Joe Montana dans une victoire écrasante de 55 à 10 de ses 49ers contre les Broncos à la fin janvier 1990.

Il s’agissait du quatrième et dernier titre du Super Bowl de «Cool Joe», lui qui a aussi mis la main sur son troisième titre de joueur par excellence.

- Phil Simms, Super Bowl XXI 

Le 25 janvier 1987, Phil Simms était dans sa zone. Il a complété 88 % de ses passes pour permettre aux Giants de New York de vaincre les Broncos 39 à 20.

Jamais un quart-arrière n’a été aussi efficace lors du match ultime d’une saison.

- Tom Brady, Super Bowl LII 

S’il n’est pas surprenant de voir Tom Brady dans ce palmarès, le match choisi en déstabilisera plusieurs. Celui qui s’apprête à disputer son 10e match du Super Bowl a réalisé sa meilleure performance dans une défaite de 41 à 33 face aux Eagles de Philadelphie il y a près de trois ans.

Dans ce revers, le pivot a amassé 505 verges de gains et a trouvé trois de ses receveurs dans la zone payante. 

La défensive des Patriots de la Nouvelle-Angleterre n’a toutefois pas été en mesure de contenir l’attaque dirigée par un certain Nick Foles.