Crédit : STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Canadiens de Montréal

Teasdale: la LNH dans deux ou trois ans

Publié | Mis à jour

Après une déchirure ligamentaire au genou droit qui a retardé ses débuts professionnels, l’attaquant québécois Joël Teasdale mise sur sa plus grande force, son éthique de travail, pour gagner tranquillement sa place dans l'organisation du Canadien de Montréal.

«Je ne me concentre pas sur les autres, mais plutôt sur mon éthique de travail et sur les petits détails dans mon jeu. C’est ce qui va m’aider à aller plus loin», a-t-il indiqué, mercredi, en marge du camp d’entraînement du Rocket de Laval.

Teasdale, 21 ans, n’est pas dupe: il sait qu’il n’a pas encore ce qu’il faut pour évoluer dans la Ligue nationale de hockey (LNH), surtout qu’il n’a pas joué depuis 2019. L’ancien de l’Armada de Blainville-Boisbriand et des Huskies de Rouyn-Noranda, qui n’a jamais été repêché, entend d’abord faire sa place dans la Ligue américaine (LAH).

«Je ne suis pas prêt à faire le saut dans la LNH. J’ai besoin de deux ou trois saisons dans la LAH, a-t-il estimé. Pour mon éthique de travail, je me sens au même niveau que les autres. J’ai aussi travaillé mon explosivité sur patins et je suis peut-être moins loin que je pensais.»

Apprendre aux côtés des joueurs du CH

Le natif de Repentigny a notamment pu se comparer aux joueurs actuels du Canadien pendant le camp d’entraînement du club montréalais plus tôt ce mois-ci.

«Je me sentais bien dans le groupe B, a-t-il dit, à propos de l’équipe qui rassemblait principalement les espoirs de l’organisation montréalaise. Je me suis senti privilégié de côtoyer les Carey Price, Shea Weber et Brendan Gallagher. Ça va faire grandir mon expérience. Juste de regarder les routines des différents joueurs sur la patinoire et à l’extérieur au niveau des étirements et de l’échauffement, ça permet de prendre des notes.»

Sous les ordres de Joël Bouchard

À Laval, Teasdale retrouve l’entraîneur-chef Joël Bouchard, qu’il a bien connu à ses trois premières saisons avec l’Armada, de 2015 à 2018.

«Je suis content de me retrouver dans un environnement familier, a commenté Teasdale, qui a d’ailleurs complété sa remise en forme dans l’entourage du Rocket durant la dernière année. Maintenant, mon objectif est de garder mon jeu simple, mais avec de l’intensité. N’importe quel joueur aime contribuer offensivement, mais je veux d’abord bien faire d’un point de vue défensif. Si je joue bien défensivement, le reste va suivre.»