Crédit : AFP

NFL

Avenir de Rodgers: «Nous ne sommes pas des idiots»

Publié | Mis à jour

Le président des Packers de Green Bay, Mark Murphy, a voulu se faire rassurant concernant l’avenir du quart-arrière Aaron Rodgers avec son organisation.

«Nous ne sommes pas des idiots. Aaron Rodgers sera de retour, c’est notre leader», a dit le dirigeant, lundi, à la station de radio du Wisconsin WRNW.

Dimanche soir, après un revers de 31 à 26 contre les Buccaneers de Tampa Bay en finale de l’Association nationale, le pivot de 37 ans a laissé sous-entendre que son association avec les Packers pourrait se terminer prochainement.

«Je ne le sais vraiment pas. Il y a beaucoup d’inconnu par rapport à la prochaine saison morte. Je vais devoir prendre du temps, me libérer l’esprit et voir ce qui se déroulera. C’est difficile en ce moment, spécifiquement quand je pense aux gars qui seront là ou pas là l’an prochain. Cela fait que la finalité de tout cela me frappe comme une tonne de briques», avait-il répondu à un journaliste qui le questionnait sur son futur avec le club l’ayant sélectionné au premier tour (24e au total) du repêchage de 2005.

Rodgers se fait rassurant

Mardi, le joueur-vedette est revenu sur ses commentaires d’après-partie.

«De toute évidence, après la saison que j’ai eue - je vais potentiellement remporter le titre de joueur par excellence – et le fait que nous avons réalisé un bon parcours, je ne pense pas qu’il y ait une raison pour laquelle je ne serais pas de retour. Cependant, il y a beaucoup d’absolus dans cette "business"», a affirmé Rodgers lors de son passage à la baladodiffusion «Pat McAfee Show».

«Je n’ai pas l’impression d’avoir dit quoi que ce soit que je n’ai jamais dit auparavant, a-t-il ajouté. C’était plus une réalisation, je pense. En fin de compte, mon avenir n’est pas nécessairement sous mon contrôle.»

Le joueur-vedette détient un contrat valide jusqu’à la conclusion de la saison 2023 et représentera 37 millions $ sur la masse salariale de son équipe en 2021.

Lors du dernier repêchage de la NFL, les Packers ont surpris tout le monde, dont Rodgers, en sélectionnant le quart-arrière Jordan Love avec leur choix de première ronde.

Le vétéran a répondu à cet affront en connaissant l’une de ses meilleures saisons en carrière. En 16 rencontres du calendrier régulier, Rodgers a complété 70,7 % des passes qu’il a tentées pour 4299 verges et 48 touchés.