Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LHJMQ

Centrale de recrutement: 35 joueurs de la LHJMQ répertoriés

Publié | Mis à jour

En dépit de l’incertitude entourant la suite de la saison dans la Ligue canadienne de hockey, 35 joueurs de la LHJMQ figurent sur le plus récent relevé de la Centrale de recrutement de la LNH.

En temps normal, la liste de mi-saison classe chacun des espoirs en ordre, mais, en raison de la pandémie et de l’inactivité de plusieurs circuits depuis septembre, la Centrale y est allée d’une mise à jour de ses cotes attribuées en début de saison.

Zachary Bolduc, de l’Océanic, Xavier Bourgault, des Cataractes, et Zachary L’Heureux, des Mooseheads, sont les trois seuls patineurs à avoir obtenu la cote « A », ce qui signifie qu’ils sont identifiés comme de potentiels choix de première ronde en vue du prochain repêchage, qui aura lieu les 23 et 24 juillet prochains.

Premier choix au total de la séance de sélection de la LHJMQ en 2019, l’attaquant des Sea Dogs de Saint-Jean Joshua Roy a reçu la note « B », tout comme Justin Robidas, qui avait été repêché tout juste derrière Roy par les Foreurs de Val-d’Or. Les espoirs étiquetés par cette note sont projetés dans les rondes deux et trois du repêchage.

Quatre des Remparts

Chez les Remparts, James Malatesta et Evan Nause ont eux aussi été répertoriés parmi les joueurs qui pourraient entendre leur nom en deuxième ou troisième ronde. Le gardien William Rousseau et le Finlandais Viljami Marjala figurent pour leur part sur la liste avec la note « C », soit des candidats potentiels aux rondes quatre à six.

Le retour des activités régulières du circuit Courteau en environnements protégés pour les prochaines semaines sera d’ailleurs une occasion inespérée pour les espoirs du prochain encan de se faire valoir pendant que ceux de l’Ontario et de l’Ouest sont toujours à l’arrêt.

«On a joué huit matchs, c’est difficile de dire comment nos joueurs évoluent, mais je vois du changement dans nos séances d’entraînement. On fait de belles choses, on bouge bien. Je vois une certaine progression, mais huit matchs en deux semaines et demie, ça va être intéressant de voir», disait le grand patron des Remparts, Patrick Roy, avant le début de la bulle à Rimouski.