LNH

LNH: un protocole clair

LNH: un protocole clair

Renaud Lavoie

Publié 21 janvier
Mis à jour 21 janvier

Les Capitals de Washington continuent de faire jaser, mais pas nécessairement pour les bonnes raisons. 

Après les nombreuses informations sur leur manque de discipline dans la bulle à Toronto cet été, voilà qu'Alexander Ovechkin, Dmitry Orlov, Evgeny Kuznetsov et Ilya Samsonov se sont fait prendre dans la même chambre d’un hôtel où ils étaient logés à Pittsburgh.   

L’équipe s’est fait mettre à l’amende (100 000 $) pour avoir enfreint les règles, mais surtout, elle devra aussi se débrouiller sans ces joueurs pendant un certain temps.

Et pourtant  

Avant le début de la saison, tous les joueurs de la LNH ont reçu par écrit le protocole de sécurité sanitaire la ligue et ils ont aussi eu une présentation à ce sujet. Il est clairement écrit que tous les joueurs doivent avoir leur propre chambre d’hôtel et qu’ils ne peuvent y recevoir des invités.

Ils doivent demeurer dans leurs chambres le plus souvent possible, ont le droit de se diriger dans une salle commune pour regarder la télévision en groupe lorsqu’ils sont à l’hôtel. Ils ont le droit de sortir de l’hôtel pour se rendre à l’aréna, pour disputer une rencontre ou encore pour pratiquer. Ils ont aussi le droit de marcher à l’extérieur de leur hôtel, masqué et n’ont pas le droit d’entrer en contact avec le public ou encore de magasiner ou de manger dans un restaurant. Ils peuvent toutefois rendre visite à des membres de leurs familles.

C’est à peu près tout ce qui est permis.

En sécurité partout  

Il faut donner beaucoup de crédit à la LNH qui a mis en place un protocole très strict pour éviter toute éclosion et il faut dire aussi que le niveau de sécurité sanitaire est très élevé partout, que ce soit pour les joueurs ou encore pour nous, les membres des médias. 

Dès notre arrivée à l’aéroport, il faut porter le masque en tout temps, même chose dans les avions. Il y a très peu de voyageurs présentement, donc les avions sont très loins d’être bondés. 

Il faut porter un masque et se nettoyer les mains dans les taxis qui nous transportent à notre destination et la même chose est imposée dans les hôtels.

Pour ce qui est des amphithéâtres de la LNH. C’est le même principe. Le seul moment où nous avons le droit d’enlever notre masque c’est lorsque nous sommes en ondes. Sinon, il est obligatoire de le porter en tout temps. 

Et comme les joueurs, les seuls moments où nous sortons réellement de notre chambre, c’est pour se rendre à l’aréna ou pour prendre une marche à l’extérieur. Jamais au grand jamais je ne me suis senti en danger, que ce soit à Toronto et Edmonton. Je m’attends à la même chose à Vancouver.

Par ailleurs, il est important de souligner que les joueurs ne voyagent pas dans les mêmes aéroports que vous et moi; ils ont accès à un aéroport privé dans chaque ville afin d’éviter les contacts et voyagent évidemment avec des avions nolisés. C’est sans compter qu’ils sont testés de façon quotidienne.

Tout est donc en place pour éviter les contaminations à la Covid-19. Mais ce virus est sournois et très contagieux. Il est donc normal que des joueurs ou dirigeants contractent la maladie, malgré tous les efforts qui sont mis de l’avant.