Crédit : AFP

LNH

L’éclosion de Jack Hughes

Publié | Mis à jour

Pour certains, la longue pause entre les deux dernières saisons de la Ligue nationale de hockey a été pénible et interminable. Pour le jeune Jack Hughes, elle lui a permis de travailler fort et de livrer des performances à la hauteur de son talent en 2020-2021.

Le premier choix au total du repêchage de 2019 compte déjà six points en trois matchs pour les Devils du New Jersey. Ceux-ci ont profité des bonnes performances de l’athlète de 19 ans pour récolter cinq points sur une possibilité de six au classement.

«J’ai travaillé fort lors des derniers mois, les 10 derniers mois. C’est aussi une question de chance. L’an dernier, j’étais malchanceux», a déclaré Hughes, mardi, à la suite de la victoire des siens sur les Rangers de New York.

Le joueur de centre a effectivement connu une première saison en deçà des espérances avec 21 points en 61 rencontres. Son nouvel entraîneur Lindy Ruff est déjà satisfait de la progression rapide de l’Américain.

«Je veux qu’il développe son jeu. Ce que j’ai vu dans les trois premiers matchs est sûrement bien meilleur que ce que j’aurais pu croire», a indiqué le réputé instructeur, qui a succédé au Québécois Alain Nasreddine derrière le banc des Devils.

En confiance

Pour un jeune joueur, il suffit parfois que les astres soient alignés afin que sa production explose. Selon Hughes, ce n’est pas la confiance qui manquait l’an dernier.

«Elle est assez haute. Elle a toujours été haute, mais nous nous améliorons et je m’améliore personnellement. Évidemment, Lindy a beaucoup d’espoir en moi. Donc, je dois livrer la marchandise et nous y sommes arrivés à date», a dit le natif d’Orlando.

Mardi, il a marqué deux fois en plus d’ajouter une mention d’aide. Les Devils l’ont emporté 4 à 3, mais le pointage aurait pu être bonifié si Hughes avait passé plus que 15 minutes sur la surface glacée.

«Je suis déçu de ne pas avoir pu l’envoyer plus souvent sur la patinoire, a avoué Ruff en visioconférence d’après-match. Avec toutes les pénalités que nous avons eues, ç’a eu un impact sur le temps de glace de Jack après deux périodes. Il a joué toute une partie. Il était rapide, il était réfléchi et il faisait de bons jeux. Chaque fois qu’il était sur la glace, quelque chose de bien arrivait.»

«Il a travaillé fort pour se rendre à ce niveau et il est bien récompensé», a conclu l’entraîneur-chef.