LHJMQ

Transactions dans la LHJMQ: Patrick Roy dans une position confortable

Publié | Mis à jour

Patrick Roy ne déteste pas la position dans laquelle il se trouve à l’approche de la date limite des transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Avec un groupe jeune sous la main et au milieu du cycle qu’il a entamé il y a deux saisons dans l’objectif de viser les grands honneurs la saison prochaine, Roy n’a pas l’intention de toucher au noyau dur qu’il possède pour faire l’acquisition de joueurs plus vieux, d’ici le 25 janvier. 

• À lire aussi: «On pense qu'il n'y aura pas de Coupe Memorial»

La situation actuelle, de toute façon, ne l’encourage pas à le faire. L’incertitude qui plane – et qui planera jusqu’à la fin de la saison – fait en sorte qu’il prônera la patience. 

«Honnêtement, je suis content [d’être dans cette position], a-t-il mentionné mardi lors d’une visioconférence avec les médias de Québec. On pense qu’il n’y aura pas de tournoi de la Coupe Memorial même si on n’a pas de confirmation. L’objectif de l’organisation, Jacques Tanguay et moi, c’est justement de gagner la Coupe Memorial. Ça aurait donc été frustrant de gagner le championnat de notre ligue et de ne pas avoir de chances de participer au tournoi.» 

Rappelons qu’en ce moment, la LHJMQ est la seule des trois ligues canadiennes à avoir disputé des matchs cette saison. La Ligue de l’Ontario et celle de l’Ouest visent actuellement un début de saison en février, mais rien n’est coulé dans le béton. 

Le tournoi de la Coupe Memorial doit avoir lieu cette année en Ontario, à Oshawa ou Sault Ste-Marie. 

En attente des partisans   

À moins d’une surprise, donc, il ne faut pas s’attendre à un coup d’éclat des Remparts dans les prochains jours. 

«Le fait qu’il n’y ait pas de monde dans les gradins, ça nous force à être moins agressifs pour acquérir des vétérans. On aime mieux y aller avec le club qu’on a en espérant que l’an prochain, avec des partisans dans les gradins, on soit en position d’aller chercher des joueurs qui pourront jouer un rôle important.» 

Ortiz et Bolduc   

Roy a tout de même magasiné. Il a confirmé s’être informé pour l’attaquant de 17 ans Zachary Bolduc de l’Océanic de Rimouski, confirmant ainsi les rumeurs des dernières semaines. Précision importante toutefois: les négociations ont été de très courte durée. 

«J’ai eu une discussion avec Serge Beausoleil pour Zachary Bolduc et je lui ai dit ce que j’étais prêt à payer pour ses services. Par contre, Serge ne m’a jamais rappelé ni fait de contre-proposition. Bolduc est bien en selle à Rimouski et je ne m’attends pas à ce qu’il bouge. Si Serge avait eu le goût de discuter, il m’aurait rappelé puisqu’il connaissait l’intérêt qu’on a pour son joueur.» 

Roy a aussi révélé s’être informé au Drakkar de Baie-Comeau pour faire l’acquisition de Christopher Merisier-Ortiz, qui a finalement quitté pour l’Armada de Blainville-Boisbriand. 

Encore là, l’incertitude a un peu freiné les ardeurs des Remparts dans ce dossier. 

«On pense qu’il va être là à 20 ans, mais on n’est pas sûr. S’il ne revient pas, on aurait payé pour une saison. C’est en arrivant au repêchage qu’on va pouvoir prendre des décisions et voir si on peut améliorer la situation de nos joueurs de 20 ans», a-t-il expliqué, précisant que deux seuls joueurs de l’édition actuelle sont admissibles à revenir comme 20 ans l’an prochain, soit Pierrick Dubé et Gabriel Montreuil.