Renaud Lavoie

Moins de transactions cette saison ?

Moins de transactions cette saison ?

Renaud Lavoie

Publié 15 janvier
Mis à jour 15 janvier

À moins d’un changement majeur dans les règles sanitaires en Amérique du Nord, les transactions risquent d’être moins nombreuses dans la LNH cette saison. 

Depuis quelques jours on entend beaucoup parler de l’attaquant Pierre-Luc Dubois des Blue Jackets qui souhaite quitter les Blue Jackets.    

L’intérêt de la grande majorité des équipes de la LNH est grand, avec raison, mais il y a un bémol à apporter. Si le joueur de centre est échangé, ce ne sera pas à une équipe canadienne, du moins ce serait très surprenant.

Des régles différentes    

Lors du camp d’entraînement, les joueurs de la LNH devaient se confiner pendant sept jours (et avoir quatre tests de COVID-19 négatifs) avant de pouvoir retrouver leurs centres d’entraînement. Cette règle sera bien différente en saison régulière, alors que le confinement devra être de 14 jours pour tout joueur qui traverse la frontière, comme c’est le cas pour tout le monde qui arrive au Canada.

14 jours de confinement, sans pouvoir s’entraîner, est un obstacle immense pour les directeurs généraux. C’est un minimum de sept matchs que le joueur acquis devra rater, sans compter qu’il faudra lui donner un peu de temps pour reprendre ses jambes avant de sauter dans la mêlée. 

Cet obstacle est majeur, surtout dans une saison de 56 rencontres. Alors, on peut arrêter de retenir notre souffle pour le moment. C’est sans compter que les Blue Jackets n’ont aucunement l’intention de lui faire une faveur et de l’échanger à une équipe de son choix. C’est la meilleure offre sur la table qui va dicter la prochaine destination de Pierre-Luc Dubois. Point final.

Redonner aux suivants    

Jake Evans avait la mine basse au début de l’entraînement. Ses difficultés au cercle des mises en jeu (14% d’efficacité) lors du premier match n’aide en rien sa confiance et c’est pourquoi il a eu une longue discussion avec Kirk Muller qui a tenté de remonter le moral du jeune joueur de centre. Par la suite, Phillip Danault a travaillé à la fin de l’entraînement avec Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi et Jake Evans afin de donner des trucs qui pourraient faire la différence dans le cercle des mises en jeu. 

J’ai demandé à Phillip Danault qui l’avait aidé lorsqu’il était plus jeune dans cette facette du jeu. «Yanic Perreault a passé beaucoup de temps entre Chicago et Rockford pour aider les joueurs de centre des Blackhawks. Il a été solide pour moi. Il était très dédié et m’a donné énormément de trucs. Tous les détails étaient précieux. Ça me fait plaisir d’aider les plus jeunes aujourd’hui. » 

Pas de changements   

Claude Julien n’apportera aucun changement à sa formation pour le match de demain. C’est donc dire que Jake Allen fera ses débuts dans l’uniforme des Canadiens la semaine prochaine face aux Canucks. 

Un des derniers joueurs à avoir quitté la patinoire à l’entraînement fut Jonathan Drouin. Il a travaillé avec Dominique Ducharme et Corey Perry sur son positionnement devant le filet afin de voiler la vue du gardiens. Drouin est un travailleur archarné et c’est bon de voir qu’il est loin de s’assoir sur ses succès dans la première rencontre de la saison. 

Voyez le segment La mise en échec à l'émission de JiC dans la vidéo ci-dessus.