Crédit : Photo AFP

LNH

Pas de compétition à l’interne entre Jaroslav Halak et Tuukka Rask

Publié | Mis à jour

Depuis deux saisons, Jaroslav Halak et Tuukka Rask forment un duo d’enfer devant la cage des Bruins de Boston. Même si le second a déclenché une petite controverse en quittant l’équipe en pleines séries éliminatoires, le Slovaque ne cherchera pas à profiter de la situation.

Rask, qui est le numéro 1 de l’équipe depuis 2012-2013, a pris la décision de se présenter au camp d’entraînement des Bruins en janvier. Il amorcera fort probablement la saison dans sa chaise habituelle.

En séries, Halak a été placé sous les feux de la rampe en remplaçant pendant neuf matchs son coéquipier. Malgré ses brillants efforts, Boston a dû s’incliner devant le Lightning de Tampa Bay en demi-finale de l’Association de l’Est.

Tout est au beau fixe entre les deux gardiens à l’approche de la saison, a indiqué en visioconférence l’entraîneur-chef Bruce Cassidy, lundi.

«Parfois, tu peux souhaiter que l’autre gars ait des difficultés pour avoir une chance de ton côté, a-t-il dit. Ils ont gardé ça dans la lunette arrière et ils ont tout oublié. Ils ont envie de jouer, ils s’encouragent, se soutiennent et sont là l’un pour l’autre ; ils ont développé une belle amitié.»

«Depuis que j’ai joint l’équipe il y a deux ans, nous avons vraiment connecté sur la glace et à l’extérieur de la patinoire. Ç’a toujours été important d’avoir une bonne relation entre nous deux», a ajouté Halak, qui a appuyé les propos de son entraîneur.

L’ancien du Canadien de Montréal, malgré ses 35 ans, espère toujours pouvoir s’améliorer avec le temps. Disons qu’avec une fiche de 18-6-6, un taux d’efficacité de ,919, une moyenne de buts alloués de 2,39 et le trophée William-Jennings en 2019-2020, il sera difficile de faire mieux pour Halak...

Prêts à en découdre

Même si les Bruins ont dû éponger quelques lourdes pertes, ce n’est pas une raison de croire que le club ne sera pas à surveiller cette saison, selon Halak. Avec 100 points en 70 matchs, les «Oursons» ont gagné le trophée des Présidents l’an dernier.

«Nous avons perdu plusieurs gros morceaux de l’équipe. Ce sont des gars différents qui devront prendre des responsabilités et qui auront plus de minutes. Il faut continuer à jouer de la même façon en équipe», a mentionné le portier, qui se sent prêt pour la saison, malgré l’absence de duels préparatoires.

«Nous avons des rencontres intraéquipes qui ressemblent beaucoup à des vrais. [Nous pratiquons] des situations de match, l’avantage numérique, le trois contre trois... Nous sommes tous dans le même bateau, partout à travers la ligue», a-t-il rappelé.

Les Bruins amorceront leur campagne régulière au New Jersey, face aux Devils, jeudi.