Crédit : Photo d'archives Agence QMI, Pierre-Paul Poulin

LNH

Mathieu Perreault et Samuel Morin au ballottage

Publié | Mis à jour

Au moment où le début de la saison dans la Ligue nationale de hockey (LNH) approche, plusieurs équipes ont dû faire des choix déchirants en soumettant de gros noms au ballottage. Lundi, les Québécois Mathieu Perreault et Samuel Morin, entre autres, ont subi ce sort.

Perreault, natif de Drummondville, n’a pas évolué dans la Ligue américaine de hockey depuis la saison 2010-2011. L’an dernier, avec les Jets de Winnipeg, le Québécois a récolté 15 points en 49 parties.   

Morin, un solide défenseur de 6 pi et 6 po, a été affecté par les blessures lors des dernières saisons, alors qu’il était pressenti pour faire sa place chez les Flyers de Philadelphie. L’arrière de 25 ans, choix de premier tour de l’équipe au repêchage de 2013, est vraisemblablement victime de la profondeur à la ligne bleue chez le club de la Pennsylvanie.

Le Québécois Frederik Gauthier, qui a obtenu un essai professionnel avec les Coyotes de l’Arizona, a aussi été placé au ballottage. L'équipe a d'ailleurs annoncé qu'elle s'était entendue sur les termes d'un contrat d'un an à deux volets avec le joueur de centre. En 61 matchs la saison dernière, avec les Maple Leafs de Toronto, le joueur de centre a obtenu 12 points.

D’autres vétérans établis dans la LNH ont vu leur nom placé au ballottage lundi. C’est le cas pour les champions de la coupe Stanley Tyler Johnson et Luke Schenn, du Lightning de Tampa Bay. Les Canucks de Vancouver ont aussi fait le ménage en inscrivant les noms de Loui Eriksson et de Sven Baertschi à la liste.

Chez les Hurricanes, le gardien Petr Mrazek aura visiblement un nouvel adjoint à Raleigh, puisque son homologue James Reimer a été placé au ballottage.

Jujhar Khaira (Oilers d’Edmonton), Oliver Kylington (Flames de Calgary) et Anthony Bitetto (Rangers de New York) sont d’autres joueurs intéressants à avoir été largués par leur équipe.

À noter que les formations du circuit Bettman ont jusqu’à mardi midi pour réclamer l’un de ces joueurs. Ceux qui ne seront pas choisis pourront se rapporter au club-école de leur équipe respective et ainsi avoir une chance de faire partie des substituts.