Crédit : TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Boxe

GYM: des plans en marche

Publié | Mis à jour

Yvon Michel n’a pas présenté un gala de boxe au Québec depuis le 23 novembre 2019. Sa plus longue disette comme promoteur. Le patron de GYM a l’intention de renverser cette tendance en 2021.

Durant les dernières semaines de 2020, l’homme d’affaires a confié à Bernard Barré la mission de préparer un protocole sanitaire pour un gala, dont la date a été fixée au 26 février à l’Hôtel Plaza de Québec.

«Nous avons déposé notre protocole à la direction régionale de santé publique, a confirmé Michel. Nous sommes en attente d’une approbation de la part de ses dirigeants.

«Si jamais le gouvernement va de l’avant avec son confinement général, on va simplement reporter notre projet de quelques semaines.»

Gala à Montréal?

Michel a aussi indiqué qu’il a des plans pour un autre gala pour mars, mais qui serait présenté à Montréal.

«Durant les derniers mois, on a trouvé des partenaires qui nous permettront d’opérer sans la présence des spectateurs, a souligné le patron de GYM. On va continuer de gérer de façon responsable.

«Les événements seront de moindre envergure. Pour le moment, les grands amphithéâtres ne font pas partie de nos plans.»

Il croit que le monde du divertissement vivra encore quelques mois de noirceur avant de pouvoir penser à une vraie relance.

«J’ai l’impression qu’on va vivre une autre période difficile, a mentionné Michel. Puis, avec la vaccination qui va s’accélérer, on va connaître des jours meilleurs avec une relance de l’économie.»

Adversaires étrangers?

Durant les derniers mois, Eye of the Tiger Management a présenté deux galas à saveur locale au Québec. On pourrait s’attendre à la même chose de la part de GYM, mais...

«Si on faisait boxer un gars comme Oscar Rivas, il faudrait faire entrer un adversaire de l’étranger au Canada, a précisé Michel. Pour ce faire, il faudrait que le boxeur arrive au pays avec une preuve d’un test négatif à la COVID-19.

«Puis, il faudrait qu’il fasse un confinement de 14 jours, comme c’est prévu. Par contre, avec les gymnases qui sont présentement fermés, c’est impossible de réaliser ce tour de force pour le moment.»