Félix Séguin

Enfin des attentes élevées pour le CH

Enfin des attentes élevées pour le CH

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 03 janvier
Mis à jour 03 janvier

J’attendais avec impatience le point de presse de Marc Bergevin.

Pour la première fois depuis longtemps, le camp d’entraînement des Canadiens de Montréal s’amorce avec des attentes élevées à l’endroit de l’équipe.

Bergevin l’a clairement démontré lorsqu’il a répondu aux questions des journalistes. Voici quelques citations qui ont retenu mon attention. Voyez le point de presse de Marc Bergevin dans la vidéo ci-dessus.

« Nous avons des attentes élevées. On ne se le cachera pas. »

« On est en bonne position. »

« On est rapide, gros et on peut jouer de la façon dont on veut. Nous avons les ressources pour affronter des équipes costaudes. J’aime vraiment notre équipe. »

Bon sang que cela fait du bien d’entendre le DG parler de la sorte !

Depuis quelques saisons, en raison du processus de transition au sein de l’organisation, on devait prier le Seigneur à tous les jours pour espérer voir peut-être l’équipe participer aux séries...

Pas cette année.

Compte tenu de la qualité de l’équipe, une participation aux séries devient une évidence et un incontournable. Si cet objectif n’est pas atteint, ce sera un échec.

Mais, je suis optimiste et je réitère ce que j’ai écrit il y a quelques temps, les Canadiens batailleront avec les Maple Leafs de Toronto pour le premier rang de la section canadienne.

La troupe de Claude Julien a l’un des meilleurs duos de gardiens de la ligue.

Joel Edmundson et Alexander Romanov aideront Shea Weber, Jeff Petry et Ben Chiarot.

Le Tricolore a maintenant trois trios capables de produire offensivement.

Aussi, Bergevin est allé chercher des joueurs avec de l’expérience. Jake Allen, Joel Edmundson, Tyler Toffoli, Michael Frolik et Corey Perry ont gagné la Coupe Stanley. L’équipe a maintenant cinq joueurs avec une bague alors qu’aucun joueur l’an dernier n’avait gagné le précieux trophée.

Je ne vous cacherai pas que j’ai encore quelques interrogations.

Est-ce Nick Suzuki connaîtra la guigne de la deuxième année ?

Est-ce que Jesperi Kotkaniemi peut reproduire ses performances des séries ?

Et est-ce que Jake Evans est prêt pour le rôle de quatrième joueur de centre ?

Donc, la ligne de centre.

Est-ce que Josh Anderson retrouvera sa touche ? Il n’a pas joué depuis le mois de décembre 2019.

Est-ce que Jonathan Drouin peut avoir une production offensive constante ?

Ce sont tous des impondérables. Même les dirigeants des Canadiens n’ont pas les réponses à ces questions. Ce sera à ces joueurs de prouver leur utilité.

Toutefois, c’est un camp d’entraînement qui prend son envol sous le signe de l’espoir.

Bon début de saison.