Lutte

Cette semaine dans l’univers de la WWE: revue de l’année 2020

Cette semaine dans l’univers de la WWE: revue de l’année 2020

Patric Laprade

Publié 30 décembre 2020
Mis à jour 30 décembre 2020

Le Poing : nouvelles et opinions sur la WWE

Amateurs de lutte, je suis content de vous retrouver.   

En effet, ce texte marque mon retour comme blogueur régulier sur le TVASports.ca et j’en suis ravi. Depuis le mois d’avril, seuls les départs pour un monde meilleur de Pat Patterson, Danny Hodge et Jonathan Huber m’ont permis d’utiliser cette tribune et tout comme l’année 2020, je m’en serais bien passé. Ce fut une année assez particulière et ce, à bien des niveaux.   

Cela dit, ce qui demeure une constance, c’est qu’une fin d’année est synonyme de revue de l’année à la WWE et c’est ce que je vous propose à quelques heures du nouvel an.   

Lutteur de l’année: Roman Reigns

Le chef de la table, le chef de la famille des Anoa’i a fait tout un retour à SummerSlam et est depuis devenu le meilleur vilain (heel) que la WWE a à nous offrir. Avec à ses côtés un Paul Heyman qui joue à merveille le rôle du consigliere, le parrain des Samoans est intraitable et personne ne peut le défier, pas même son propre cousin, Jey Uso.

Le champion Universel est l’une des raisons pourquoi SmackDown est la meilleure émission de télé en ce moment dans l’univers de la WWE.   

Mentions honorables: Randy Orton, Drew McIntyre

Lutteuse de l’année: Bayley

La WWE a vraiment de la difficulté à développer adéquatement des héros (babyfaces), alors il n’est pas surprenant de voir deux heels trôner au sommet de la pyramide. Bayley s’est vraiment établie dans son personnage cette année, le jouant avec plus d’assurance et étant aussi bonne dans l’arène que divertissante au micro. De plus, elle a été championne à SmackDown pendant presque toute l’année.

Mentions honorables: Sasha Banks, Io Shirai

Équipe de l’année : Golden Role Models (Bayley et Sasha Banks)

Aucune autre équipe à la WWE n’a été aussi percutante et divertissante que celle composée de Bayley et de son ancienne meilleure amie, Sasha Banks. Au moment où on avait besoin que quelqu’un se présente au marbre et cogne un circuit, Bayley et Banks ont livré la marchandise et ont connu un été qu’on va se rappeler pendant longtemps, un été couronné d’or alors qu’elles étaient à un certain moment championnes par équipe, en plus de détenir individuellement les titres de Raw et SmackDown.   

Mentions honorables: Les Street Profits, Hurt Business 

Match de l’année: Roman Reigns c. Kevin Owens (TLC, 20 décembre)

Dans une année où l’absence de foule a eu son mot à dire sur la qualité du spectacle, ce match, survenu il y a à peine une semaine, n’a peut-être pas été le plus technique, mais a été mon préféré. D’entrée de jeu, on se doutait que le Québécois ne remporterait pas le titre, mais l’histoire que ces deux maîtres de l’arène nous ont racontée frôlait la perfection. À deux reprises, j’y ai cru. Deux fois j’ai pensé que Vince McMahon avait changé son fusil d’épaule et décidé de donner un deuxième règne de champion à Kevin. Ils ont fait un sans faille, en plus d’avoir raconté une superbe histoire.   

Mentions honorables: WALTER c. Ilja Dragunov; Sasha Banks c. Bayley (Hell in a Cell)   

Spectacle de l’année: NXT TakeOver Portland

Le dernier TakeOver devant public aura été le meilleur et de loin. Tout a été excellent sur ce show. La finale entre Adam Cole et Tommaso Ciampa et la demi-finale entre Pete Dunne et Matt Riddle contre Undisputed Era font partie des meilleurs matchs de l’année. Keith Lee c. Dominik Dijakovic et Johnny Gargano c. Finn Balor auraient pu être les deux derniers matchs du show tellement ils étaient solides. Rhea Ripley c. Bianca Belair et Dakota Kai c. Tegan Nox dans un combat de rue ont bien complété le tout, surtout le dernier, qui a été un de mes préférés du côté féminin cette année. Une carte de lutte sensationnelle.   

Mentions honorables: Hell in a Cell, TLC, NXT TakeOver 31 

Recrue de l’année: Dominik Mysterio

Ce n’est pas facile de suivre les traces de son père quand celui-ci est l’un des meilleurs de tous les temps, mais Dominik Mysterio a démontré une assurance et un talent qui laisse présager de très bonnes choses pour le futur. Il a eu la chance de faire partie de ce qui a été somme toute une bonne histoire, ce téléroman entourant sa famille, même si les débuts ont été laborieux. Travailler avec Seth Rollins l’a aussi grandement aidé.    

Mentions honorables: Pat McAfee, Aalyah Mysterio 

Nouvelles marquantes de l’année: COVID-19 et de nombreux décès

Malheureusement, pas beaucoup de positif ici.   

Évidemment, difficile de passer à côté de la COVID-19 qui est venue brouiller les cartes en 2020, non seulement au niveau de la santé des athlètes, mais aussi en empêchant les événements d’être enregistrés devant une foule ou devant une foule considérable. Elle nous a aussi privés de Roman Reigns, de Sami Zayn et de plusieurs autres pendant des mois. Bref, elle a été la heel de l’année. 

Au niveau local, elle nous aura privés d’une neuvième année consécutive avec un événement de la WWE au Québec. En effet, un enregistrement de SmackDown devait avoir lieu au Centre Bell le 14 août dernier, mais comme tous les autres spectacles de la WWE, il été annulé. Le dernier événement au Québec a eu lieu le 29 décembre 2019, à la Place Bell de Laval, alors que la dernière fois que la WWE ne s’est pas produit au Québec remonte à 2011.   

Mais la COVID-19 n’a pas été la seule mauvaise nouvelle de l’année alors que la Grande Faucheuse est venu chercher plusieurs lutteurs, voire trop, de l’univers agrandi de la WWE et ce, peu importe l’âge. De Shad Gaspard, 39 ans, à Danny Hodge 88 ans, en passant par Bob Armstrong, Kamala, Road Warrior Animal, Rocky Johnson, Luke Harper (Brodie Lee), Tiny « Zeus » Lister, Tracy Smothers, Pat Patterson et l’annonceur-maison Howard Finkel, l’année 2020 fut l’une des pires à ce niveau.   

Le mois de décembre aura été particulièrement difficile avec les départs successifs de Patterson, Zeus, Hodge et Harper.   

Plus près de chez nous, le décès de Patterson aura certes marqué l’actualité 2020. La couverture médiatique de ce génie de la lutte, Montréalais d’origine, était digne d’un sportif émérite ou d’une grande vedette de la télé. Notons également les décès des anciens lutteurs Québécois Georges Guimond, Juan Lopez (Hector Morin), Johnny Kruger (Claude Dufour), Régis Lévesque et Guy Ranger.

Je m’en voudrais de ne pas mentionner le décès, également en décembre, il y a quelques jours en fait, de l’ami Derek Aucoin.   

Ce dernier, reconnu pour sa gentillesse et sa générosité, aura été très important dans mon parcours et dans ma carrière. Je n’étais pas un ami proche de Derek, mais au niveau professionnel, il n’hésitait pas à faire appel à moi lorsqu’il voulait parler de lutte, m’a donné des opportunités que d’autres ne me donnaient pas encore, comme de nous inviter mon collègue Bertrand Hébert et moi-même pour une tribune téléphonique de plus d’une heure sur la lutte et de me permettre d’animer un bloc de 30 minutes à Bonsoir les sportifs dans lequel j’avais entre autres interviewé Kevin Owens.   

Alors bien que Derek n’ait pas un lien direct avec le monde de la lutte professionnelle, il est y a tout de même contribué à sa façon. Son départ m’a énormément touché et j’en profite pour envoyer mes plus sincères sympathies à sa conjointe Isabelle, son garçon Dawson, ainsi qu’à sa famille et ses amis.   

Merci pour tout Derek. 

21 prédictions pour 2021

Voici un exercice qui m’amuse à chaque année. Je regarde dans ma boule de crystal et j’y vais de mes prédictions pour la prochaine année. Si en 2019 j’avais frappé pour une moyenne de 0.333, ce qui aurait été excellent au baseball, l’an dernier j’ai vu ma moyenne passer à 0.250, alors que sur mes 12 prédictions, j’en n’avais eu que trois, soient que WrestleMania 37 allait être présenté à Los Angeles (le tout a changé depuis, mais l’annonce avait quand même été faite), que Keith Lee remporterait le titre de NXT et que John Cena lutterait à WrestleMania 36.   

Combien vais-je en avoir cette année? Quelles sont vos prédictions? 

  • La lutte reprendra devant des foules de plusieurs milliers de personnes
  • Roman Reigns affrontera Big E. dans la finale de WrestleMania
  • Becky Lynch sera de retour au Royal Rumble
  • Edge et Randy Orton s’affronteront à nouveau à WrestleMania
  • Dominik Mysterio se tournera contre son père
  • Kevin Owens et Sami Zayn vont s’affronter dans un événement majeur
  • Raymond Rougeau reprendra sa place aux côtés de Jean Brassard pour la description en français des événements spéciaux de la WWE
  • Aux Anti-Pods de la Lutte, Kevin Raphaël et moi allons faire un enregistrement live devant public
  • Sheamus va remporter le titre de la WWE
  • Riddle va remporter son premier titre sur l’alignement principal de la WWE
  • Nous allons revoir Finn Balor à Raw ou à SmackDown
  • Seth Rollins sera de retour au Royal Rumble
  • Billie Kay et Peyton Royce vont refaire équipe
  • Aalyah Mysterio fera son premier combat
  • Brock Lesnar sera de retour
  • Ronda Rousey sera de retour
  • Pete Dunne deviendra le premier champion NXT UK à remporter le titre de NXT
  • Chase Parker et Matt Martel vont remporter les titres par équipe de NXT
  • Goldberg fera un retour
  • Walter va battre le record de Pete Dunne pour le plus long règne de champion NXT UK
  • Le Québécois Mike Bailey sera signé par la WWE

En conclusion

J’en profite pour vous laisser savoir qu’en 2021, mes blogues prendront une autre forme que celles des dernières années. Au lieu d’avoir une chronique à chaque vendredi ou samedi, elles ne seront pas nécessairement à chaque semaine, pas nécessairement la même journée, mais seront plus collées à l’actualité. De ce fait, je ne publierai plus les résultats de chaque événement de la WWE. Je devrais continuer à publier les résultats des événements spéciaux (PPV), mais sinon, ce seront des billets traitant de différents sujets tels que l’actualité, des entrevues, des éphémérides et bien sûr mon opinion sur le produit.   

Bref, bien content de vous retrouver de façon régulière! 

D’ici là, je vous souhaite une belle et bonne année 2021. Bonheur, prospérité et santé. Beaucoup de santé. Et dites-vous que 2021 ne pourra être pire que 2020. 

Ne manquez pas la lutte WWE Raw, à l’antenne de TVA Sports, tous les mercredis en fin de soirée avec Kevin Raphaël et moi-même, Patric Laprade. Pour plus de détails sur l’heure de diffusion et sur les rediffusions, consultez la grille horaire (https://www.tvasports.ca/television/grille-horaire) de TVA Sports. De plus, ne manquez pas notre baladodiffusion hebdomadaire les Anti-Pods de la Lutte sur QUB Radio, disponible sur iTunes, Google Play, Spotify et Stitcher.   

Pour me joindre, vous pouvez le faire par courriel, sur Facebook ou sur Twitter avec l’aide du mot clic #LutteTVASports 

Sur ce, je vous dis à bientôt, c’est un rendez-vous!