Crédit : AFP

NFL

Qualification sans équivoque pour Brady et les Buccaneers

Publié | Mis à jour

Mission accomplie pour Tom Brady et les Buccaneers! La formation de Tampa Bay a profité de Lions visiblement pas dans leur assiette, samedi à Detroit, pour l’emporter 47 à 7 et ainsi assurer sa place pour les matchs éliminatoires de la NFL.

C’est la première fois depuis 2007 que les «Bucs» (10-5) arrivent à assurer leur place en éliminatoires. 

«Notre but cette année était seulement d’entrer dans la danse. Maintenant, c’est de gagner 11 matchs, a confié en vidéo-conférence d’après-match l’entraîneur-chef Bruce Arians. Je suis très fier de la préparation des gars. Vous pouviez sentir que c’était une semaine de pratique pour les séries, même avec les Fêtes.»

«L’effet Tom Brady» s’est fait sentir cette saison et le quart-arrière de 43 ans a joué de façon inspirée pour faire subir aux Lions leur pire dégelée de la saison. Le vétéran a fait flèche de tout bois en complétant 22 de ses 27 tentatives de passe, pour quatre touchés.

Le pivot a rejoint plusieurs de ses cibles favorites en Rob Gronkowski, Mike Evans et Chris Godwin pour des majeurs, et s’est également tourné vers Antonio Brown. «Gronk» et Evans ont même ajouté un autre touché par la passe alors que Blaine Gabbert avait pris les rênes de l’attaque, à la mi-rencontre.

Detroit n’a inscrit qu’un seul touché, mais c’en était tout un. Jamal Agnew a retourné jusque dans la zone des buts un botté de dégagement. Ce jeu de 74 verges était son cinquième du genre depuis 2017, un sommet dans toute la ligue.

Au classement, Tampa Bay reste toujours derrière les Saints de La Nouvelle-Orléans (11-4) et se qualifient ainsi en tant que meilleur deuxième. À travers toute l’Association nationale, les Buccaneers détiennent la troisième meilleure fiche.

«Tout peut arriver. J’ai déjà été une sixième tête de série et nous nous sommes rendus au Super Bowl et nous l’avons gagné, dans ce même stade», a rappelé Arians, qui était coordonnateur de l’attaque des Steelers de Pittsburgh lorsque ceux-ci ont remporté le Super Bowl XL, au Ford Field.