GLF-SPO-USP-PNC-CHAMPIONSHIP---FINAL-ROUND

Crédit : AFP

Golf

Une première réussie pour les Woods, père et fils

Publié | Mis à jour

L’ancien numéro 1 mondial Tiger Woods et son fils, Charlie, 11 ans, ont encore une fois remis une carte de 62, 10 coups sous la normale, pour terminer au septième rang du Championnat PNC, dimanche, à Orlando.

C’est le duo formé de Justin Thomas et de son père Mike qui a remporté la compétition. Les vainqueurs ont joué 57 (-15) durant la deuxième et dernière ronde pour conclure avec un cumulatif de 119 (-25). L’équipe de Vijay Singh et de son fils Quass, 30 ans, a pris le deuxième échelon à un coup de la tête, devant les tandems de Mark O’Meara et de Lee Trevino, troisièmes à 121 (-23).

Comme ce fut le cas la veille, les Woods avaient adopté la même tenue vestimentaire, sauf que cette fois, le célèbre chandail rouge et le pantalon noir du père étaient à l’honneur. Concurrent le moins âgé sur les verts, le jeune Charlie s’est de son côté distingué avec notamment un roulé de plusieurs pieds pour l’oiselet au 10e trou, sous l’œil attentif du Tigre.

«Je ne crois pas que les mots peuvent décrire le fait que nous ayons pu vivre cette expérience ensemble, Charlie et moi, a commenté après sa ronde le paternel Woods. Ce sont des souvenirs pour la vie.»

Tiger a une fois de plus vanté les efforts de son fils, et surtout son aisance malgré les caméras et les gros noms de la planète golf.

«Charlie a été génial. C’est comme si nous étions à la maison. Ses tirs étaient identiques. [...] Je suis vraiment fier de lui et de ce que nous avons accompli en tant qu’équipe», a ajouté l’heureux papa.

Toute une année pour Thomas

Ce fut une année particulière pour Justin Thomas, qui a ajouté deux autres trophées à sa collection déjà bien garnie. En janvier, il avait remporté le Sentry Tournament of Champions en prolongation, puis il avait mis la main sur le titre à l’Invitation FedEx St. Jude de la PGA et des Championnats du monde du golf.

Malgré tout, c’est cette victoire en compagnie de son père qui est le moment fort de son année. «C’est mon moment fort et celui où j’ai eu le plus de plaisir cette année. Je peux comprendre pourquoi les joueurs viennent ici avec leur grand-père, leur père ou leur fils, parce que nous avons eu beaucoup de plaisir», a commenté Thomas, qui en était à sa première participation au Championnat PNC.

L’événement du weekend réunissait une vingtaine d’équipes, toutes constituées d’un gagnant d’un tournoi majeur et d’un membre de sa famille, et proposait 36 trous.