NEPAL-CHINA-MOUNTAINEERING-GEOLOGY-EVEREST

Crédit : AFP

Cyclisme

Everesting: gravir 8848 m à vélo pour les enfants

Publié | Mis à jour

Gravir 8848 mètres, soit l'équivalent du mont Everest, sur un vélo: c'est l'objectif que s'est donné un groupe de huit Québécois en vue du 27 décembre prochain.

Ce défi physique - et mental - sera réalisé dans le but d'amasser des fonds pour Le Phare, un organisme qui a pour mission d'offrir aux enfants nécessitant des soins palliatifs pédiatriques l'ensemble des soins et services, tout au long de leur vie, et offrir à leur famille un accompagnement, du répit et un suivi dans le deuil.

L'Everesting est un défi qui existe depuis quelques années. Il consiste à choisir une colline ou une montagne et de la grimper à répétition afin d'atteindre le dénivelé positif de 8848 mètres, soit le plus haut sommet du monde. 

«Faire un Everesting virtuel m'est d'abord venu à l'esprit afin de repousser mes limites, a indiqué l'organisateur de l'événement, Mathieu Cyr. J'aime ce qui représente à la fois un défi physique et mental. 

«Et pour la cause, Le Phare était naturel puisque ça m'a toujours interpellé. La vie d'un enfant qui se termine ainsi me touche énormément, je ne peux m'imaginer la douleur que les familles peuvent endurer.» 

Avec l'hiver qui commence à s'installer au Québec, le groupe de cyclistes a choisi une montagne virtuelle pour l'ascension: l'Alpe du Zwift, qui est une reproduction de l'Alpe d'Huez, en France. Il s'agit d'une montée de 1036 mètres, sur 12,22 km (8,5% de pente moyenne) qui devra être gravie 8,5 fois. On parle ici d'une aventure de 12 à 15 heures, si tout va bien.

Le doyen du groupe composé de sportifs amateurs de 35 à 65 ans, André Richard, en sera à son deuxième Everesting. Cette fois, il tentera de franchir la barre des 10 000 mètres, ce qui constitue un autre défi en soi.

«La première fois, j'ai trouvé ça un peu moins difficile que je l'avais anticipé puisque j'ai réussi à garder le même rythme du début jusqu'à la fin, a-t-il expliqué. Je vais le refaire pour me dépasser de nouveau, oui, mais surtout pour la cause du Phare.» 

Faire un don au Phare