Crédit : Photo Martin Chevalier

LNH

Classement de «Forbes» : le CH ne bouge pas

Agence QMI

Publié | Mis à jour

La pandémie de COVID-19 a certainement fait mal aux équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH), mais le Canadien de Montréal conserve une valeur de 1,34 milliard $ US.

Le magazine «Forbes» a publié, mercredi, son classement annuel relatif à la valeur des concessions de la LNH.

Au troisième rang, le Canadien n’est devancé que par les Rangers de New York, qui restent en tête pour la septième année consécutive (1,65 milliard $), et les Maple Leafs de Toronto (1,5 milliard $).

Ce qui est plus inquiétant, ou ce qui peut être encourageant pour ceux qui rêvent au retour des Nordiques de Québec, la valeur moyenne des clubs de la LNH a chuté de 2 % et se trouve à 653 millions $. Il s’agit d’ailleurs de la première baisse enregistrée depuis 2001.

En bref, la pandémie de coronavirus a frappé de plein fouet la LNH, à l’image des autres circuits professionnels. «Forbes» a précisé que neuf équipes – quatre de plus que pour la saison 2018-2019 – ont recensé au moins 10 millions $ en pertes d’exploitation pour la dernière campagne. Champion de la coupe Stanley, le Lightning de Tampa Bay (- 11 millions $, selon l’estimation de «Forbes») fait partie de ce groupe, les pires étant les Islanders de New York (- 39 millions $).

Coyotes et Panthers en danger?

Au niveau de la valeur des équipes, les Coyotes de l’Arizona ferment la marche du classement à 285 millions $, ayant perdu 5 %. Au 30e rang, les Panthers de la Floride inquiètent tout autant avec une valeur de 295 millions $ et des pertes d’exploitation de 28,9 millions $ en 2020.

Chez les clubs canadiens, les Sénateurs d’Ottawa se trouvent au 26e rang avec une valeur de 430 millions $; un an auparavant, elle était de 445 millions $. Les Jets de Winnipeg ont par ailleurs la plus basse valeur au Canada, soit 405 millions $, ce qui les place au 27e échelon dans la LNH.

Cinq équipes à part

Fait intéressant : le top 5 du classement, complété par les Blackhawks de Chicago et les Bruins de Boston, représente presque le quart des revenus du circuit Bettman. Sans ces cinq équipes les mieux nanties, la LNH aurait perdu environ 50 millions $ en 2020.

Malgré l’année mouvementée, la valeur des Rangers, des Maple Leafs et du Canadien est d’ailleurs demeurée la même. La famille Molson a présenté des revenus totaux de 219 millions $ avec le CH, signant un résultat d’exploitation de 86,5 millions $. Seuls les Rangers, propriété de Madison Square Garden Sports, ont mieux fait concernant cette dernière donnée grâce à un résultat d’exploitation de 87 millions $.

Les cinq équipes milliardaires* :

Rangers de New York - 1,65 milliard $ (+ 0 %)

Maple Leafs de Toronto - 1,5 milliard $ (+ 0 %)

Canadien de Montréal - 1,34 milliard $ (+ 0 %)

Blackhawks de Chicago - 1,08 milliard $ (+ 0 %)

Bruins de Boston - 1 milliard $ (+ 0 %)

Valeur des formations canadiennes (rang LNH)* :

Maple Leafs de Toronto - 1,5 milliard $ (2e)

Canadien de Montréal - 1,34 milliard $ (3e)

Canucks de Vancouver - 725 millions $ (10e)

Oilers d’Edmonton - 550 millions $ (14e)

Flames de Calgary - 480 millions $ (20e)

Sénateurs d’Ottawa - 430 millions $ (26e)

Jets de Winnipeg – 405 millions $ (27e)

Les cinq clubs dont la valeur est la plus basse* :

Coyotes de l’Arizona - 285 millions $ (- 5 %)

Panthers de la Floride - 295 millions $ (- 5 %)

Blue Jackets de Columbus - 310 millions $ (- 5 %)

Sabres de Buffalo – 385 millions $ (- 4 %)

Jets de Winnipeg – 405 millions $ (- 4 %)

*Selon le magazine «Forbes»