FILES-AUTO-PRIX-F1-HAAS-SCHUMACHER

Crédit : AFP

F1

Mick Schumacher en F1: c'est finalement confirmé

Publié | Mis à jour

Neuf ans plus tard, le nom de Schumacher revient en Formule 1: Mick, le fils du septuple champion du monde Michael, prendra la relève de son père dans la catégorie reine en 2021 et pour «plusieurs années» avec l'écurie Haas.

L'ombre de ce père légendaire - qui a disputé son dernier GP en 2012, que l'on n'a plus revu depuis son accident de ski en décembre 2013 et dont on ignore quasiment tout de l'état de santé -, Mick ne la sentira probablement jamais autant présente que lors de ses premiers tours de roues en Grand Prix l'an prochain, mais elle le suit depuis ses débuts. 

Si le pilote de 21 ans, né le 22 mars 1999, court aujourd'hui sous son nom de famille, il s'est d'abord protégé en s'inscrivant en karting en 2008 sous celui de sa mère, Betsch, puis comme Mick Junior.

À l'annonce mercredi de sa signature avec Haas - qui n'était plus un secret sur le paddock depuis plusieurs semaines -, Mick a par contre assumé sa filiation. «Je veux aussi reconnaître le rôle de mes parents et leur envoyer mon amour: je sais que je leur dois tout», a-t-il commenté dans le communiqué de presse diffusé par l'écurie américaine.

«Être comparé à mon père n'a jamais été un problème, assurait-il en mars 2019, au moment de faire ses débuts en Formule 2, l'antichambre de la F1.

«Être comparé au meilleur pilote de l'histoire est l'objectif à atteindre et que ce soit mon idole et mon père est très particulier. J'en suis honoré car je peux apprendre et essayer de progresser.»

«Ç'a toujours fait partie de moi» 

«Ç'a toujours fait partie de moi, donc j'ai eu le temps et la chance de m'y habituer, ajoutait-il. J'ai aussi beaucoup de gens derrière moi qui m'y ont aidé.» À commencer par l'omniprésente Sabine Kehm, qui gère depuis les années 2000 les relations presse de son père.

Ce statut de «fils de» n'est pas nouveau, loin de là, dans l'histoire de la F1. Il s'assortit toutefois souvent de soupçons de favoritisme, d'autant que «Schumi Jr» est soutenu par Ferrari (le motoriste de Haas), avec qui «Schumi Sr» a dominé la F1 entre 1996 et 2006.

«Le plan de la FDA (Ferrari Driver Academy, la filière de jeunes de Ferrari, ndlr) pour Mick est de le voir progresser avec l'objectif final de conduire un jour pour la Scuderia», a d'ailleurs indiqué la célèbre écurie dans un communiqué. 

Haas, son futur employeur, a tout de même rappelé que Mick est en tête du classement de la F2 à une manche de la fin de saison, ce week-end à Bahreïn, avec 14 points d'avance et 48 au maximum encore à prendre.

«Il a gagné des courses (2), s'est offert des podiums (10) et a brillé contre des talents assez exceptionnels. Je suis convaincu qu'il a mérité l'opportunité d'être promu en F1», justifie le team principal Guenther Steiner.

Le pilote a débuté en monoplace en 2015 dans le championnat d'Allemagne de F4, avant de progresser en F3 européenne en 2017 et d'y remporter le titre en 2018, puis d'intégrer la filière de jeunes de Ferrari et la F2 en 2019. 

Essai à Abou Dhabi 

Il a testé pour la première fois des F1 modernes cette année-là, avec Ferrari et Alfa Romeo, et a aussi eu le privilège de faire des tours d'exhibition au volant des monoplaces qui ont porté son père aux nues à sept reprises en 1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004.

Et il ne faudra pas attendre 2021 pour voir Mick au volant de son nouveau bolide: il participera aux essais libres 1 du Grand Prix d'Abou Dhabi le 11 décembre et aux tests de fin de saison sur ce même circuit de Yas Marina le 15 décembre.

L'an prochain, il sera associé à un autre novice, le Russe Nikita Mazepin, lui aussi promu depuis la F2.

Ils remplacent le Français Romain Grosjean, sorti mercredi de l'hôpital où il récupérait de brûlures subies lors de son accident dimanche durant le GP de Bahreïn, et le Danois Kevin Magnussen.

La dynastie Schumacher n'en a par ailleurs peut-être pas fini avec la F1: le frère de Michael, Ralf, a piloté dans la catégorie reine entre 1997 et 2007 et son fils David (19 ans) a passé la saison 2020 en F3.