Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Promotion pour Luc Brodeur-Jourdain

Publié | Mis à jour

Malgré l’incertitude entourant la saison 2021 de la LCF, le directeur général Danny Maciocia continue de travailler ses dossiers. Mercredi, il a promu Barron Miles au poste de coordonnateur défensif en remplacement Bob Slowik dont le contrat n’a pas été renouvelé.

Pour compléter la composition de leur équipe d’entraîneurs, Maciocia et l’entraîneur-chef Khari Jones ont dû être créatifs. Au cours des deux dernières saisons, chaque équipe avait un plafond salarial de 2,588 millions $ pour son département des opérations football. Cette enveloppe a été réduite à 2,070 millions $, soit 518 000 $ de moins, pour la campagne à venir.

C’est pour cette raison que quatre des neuf entraîneurs des Alouettes cumuleront plus d’une tâche.

«On avait des décisions importantes à prendre et on voulait trouver une façon de garder la même production, a souligné Maciocia lors d’un entretien avec le "Journal de Montréal". On a décidé d’adopter ce modèle.

«Nous ne sommes pas la seule équipe de la LCF dans cette position. Les autres auront aussi à prendre des décisions déchirantes.»

La chance de Miles

Pour revenir à Miles, il avait été embauché au poste de responsable des demis défensifs et coordonnateur contre le jeu aérien. Dans sa nouvelle fonction, il s’occupera encore des demis défensifs.

Ce sera sa première expérience comme coordonnateur défensif. Ce n’est pas un aspect qui inquiète Maciocia.

«C’est le choix de Khari et je le seconde à 100 %, a ajouté Maciocia. Comme joueur et entraîneur, Barron a une feuille de route remarquable.

«J’ai contacté Jason Maas afin de savoir s’il avait le potentiel de devenir un excellent coordonnateur défensif. Sa réponse a été que c’est un “no brainer”.»

Miles a toujours été un travailleur acharné comme joueur et comme entraîneur. Maciocia avait d’ailleurs une anecdote à ce sujet.

«Lorsque j’étais entraîneur des Alouettes, j’arrivais à 6 h au stade pour les entraînements. Barron était déjà là en train de regarder des vidéos et de prendre des notes. Il a toujours été un étudiant de la "game". »

«Tout ce qu’il avait besoin, c’était une opportunité.»

LBJ: le rassembleur

De plus, le Québécois Luc Brodeur-Jourdain a obtenu le poste de responsable de la ligne offensive. Il remplace Marcel Bellefeuille qui a accepté le poste d’entraîneur-chef des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa en mai dernier.

C’était la suite logique des choses pour Brodeur-Jourdain. Après deux années comme adjoint au responsable de la ligne offensive, il n’a pas volé sa promotion.

«Je l’ai regardé aller l’an dernier pendant les matchs. Les joueurs voulaient s’asseoir avec lui afin de réviser certains jeux, a souligné Maciocia. Il agissait vraiment comme un entraîneur. Il possède une bonne tête de football et il a le potentiel pour devenir le meilleur de la ligue.»

Donovan de retour

Puis, au sein des unités spéciales, Mickey Donovan sera de retour au poste de coordonnateur. Il aura Byron Archambault comme adjoint.

L’ancien des Carabins de l’Université de Montréal conservera son titre de responsable du recrutement canadien.

«C’est Khari qui m’a amené cette suggestion sur la table, a expliqué Maciocia. Byron et Mickey formeront un bon duo. Je n’ai aucun doute là-dessus.»