MLS

Le Revolution continue de surprendre

Publié | Mis à jour

Avec la déconfiture des Patriots cette saison, les amateurs de sport de la Nouvelle-Angleterre peuvent se rabattre sur la Major League Soccer (MLS) et le Revolution, qui fait oublier le départ de Tom Brady avec ses performances inspirées en séries éliminatoires. 

Dimanche, les «Revs» ont atteint la finale de l’Association de l’Est en disposant du Orlando City SC. Voyez les faits saillants dans la vidéo ci-dessus.  

 L’équipe Cendrillon avait d’abord dû éviter le piège de l’Impact de Montréal en match de barrage, avant de causer la surprise en blanchissant l’Union de Philadelphie. 

Face aux «Lions», c’est un carton rouge à la 60e minute de jeu, alors que le Revolution menait 2 à 1, qui a permis aux hommes de Bruce Arena de voguer vers la victoire. Carles Gil avait ouvert la marque sur un tir de pénalité et Gustavo Bou avait marqué le premier de ses deux filets.

Orlando n’allait toutefois pas abandonner de sitôt et le gardien Matt Turner a été décisif en sauvant les siens sur tir de pénalité, avant le dernier quart d’heure.

«Ça nous a aidés énormément. C’était dans les dernières minutes, il leur manquait un homme et ils poussaient, a rappelé l’attaquant Bou, en entrevue avec le site web de la MLS. Ils ont provoqué une faute de notre côté et ils ont eu un tir de pénalité. Dieu merci, [Turner] l’a vu venir et a choisi le bon côté. C’était un gros soulagement pour nous.»

Un Canadien s’illustre  

Buteur lors du dernier match, héros de l’ombre face à Orlando, le jeune Tajon Buchanan a reçu de beaux commentaires de plusieurs de ses coéquipiers. L’Ontarien, ailier droit de formation, est plutôt utilisé en défense par Arena, et ce choix rapporte définitivement ses dividendes.

«Il est discret, il a une oreille attentive. Il sait qu’il est jeune et que ce n’est pas sa position naturelle, alors il veut seulement apprendre. Il a fait du très bon travail, il a tout laissé sur le terrain, jusqu’à subir des crampes et devoir être remplacé par Brandon Bye, et je crois qu’il a très bien fait», a analysé Turner.

«Clairement, les deux buts en première mi-temps ont été le résultat de courses sur le côté droit de Tajon. Il a été incroyable», a quant à lui déclaré Arena, qui a aussi vanté le travail de son maestro Carles Gil.

Le Revolution bénéficie désormais d’une semaine de congé avant d’affronter le Crew de Columbus en finale de l’Est, dimanche. 

Dans leur histoire, jamais les «Revs» n’ont mis la main sur la coupe MLS. Ils ont atteint la finale à cinq reprises et pour la dernière fois en 2014.