Ski et planche

La discussion qui a tout changé pour Maxime Dufour-Lapointe

Publié | Mis à jour

Voilà bientôt trois ans que Maxime Dufour-Lapointe a conclu sa carrière en ski acrobatique. La bosseuse aura comme souvenirs d’avoir pu être sur le podium d’une épreuve de la Coupe du monde avec ses deux soeurs, mais également d’avoir pu participer aux Jeux olympiques de Sotchi, en 2014.

Pour les athlètes amateurs, il s’agit du rêve ultime.  

Toutefois, pour Dufour-Lapointe, une discussion chargée en émotions quelques semaines avant le grand événement aura été nécessaire pour lui permettre d’atteindre son plein potentiel.

«On a eu beaucoup de conversations et de "meetings", mais le fameux "meeting" au Japon à Inawashiro, Maxime était dans une situation difficile et on a eu une discussion qui a duré 15-20 minutes, a souligné Jean-Paul Richard, un des entraîneurs de l’athlète, lundi soir, lors de l’émission Dave Morissette en direct sur les ondes de TVA Sports. Je lui ai parlé et je lui ai dit que c’était toujours important d’avoir le choix. 

«[...] À partir de là, elle a vraiment été habile pour regarder les options qui s'offraient et faire les bons choix. C’est ça qui l’a amené à sa qualification olympique.»

Et pour l’aînée des soeurs Dufour-Lapointe, le souvenir de cette conversation est encore bien ancré dans sa mémoire.

«Ce n’était pas une discussion agréable; être capable de dire ce qu’on ressent, a confié l’ex-athlète, maintenant âgée de 31, qui effectue des études en médecine. Je venais encore de faire une 13e position. Je n’arrivais jamais à percer plus haut que le top 10 et j’étais tannée, j’étais fâchée. Je ne voyais pas la solution.

«[...] C’était aussi la période d’application pour la médecine, ça me trotait dans la tête. [...] Je décidais à tous les jours de me lever, de m’entraîner et de me présenter en haut de la piste. Au final, on a toujours le contrôle de nous, de ce qu’on va faire.

«Le lendemain, j’ai skié deux secondes plus vite et on n’avait pas travaillé sur la technique. J’étais juste libre.»

Ainsi, elle avait terminé troisième et cinquième lors des deux épreuves au Japon et avait obtenu son billet pour Sotchi.

À voir dans la vidéo ci-dessus.