Crédit : Photo AFP

LNH

Hedman voulait être le digne remplaçant de Stamkos

Publié | Mis à jour

Ayant remporté le trophée Conn-Smythe après la conquête de la coupe Stanley du Lightning de Tampa Bay, le défenseur Victor Hedman attribue son rendement offensif en séries à sa volonté de vouloir compenser l'absence du capitaine Steven Stamkos.

Hedman a marqué 10 buts et totalisé 22 points en 25 rencontres éliminatoires, ce qui l’a placé au cinquième rang des pointeurs lors des éliminatoires. Un rendement qui est survenu après une bonne réflexion pendant la pause forcée dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Avec "Stammer" à l’écart, nous avions besoin d’une production ailleurs, a dit Hedman au site The Athletic, vendredi. J'y ai vraiment pensé pendant la pause. Que puis-je faire pour améliorer mon jeu?»

«Offensivement, il fallait que je tire un peu plus la rondelle. Être une menace dans le haut de l’enclave et appuyer les surnombres pour trouver des ouvertures. C'était une des principales choses auxquelles je pensais.»

Le résultat a été fort convaincant et Hedman a été nommé joueur par excellence des éliminatoires. S’il est évidemment plus excité par la coupe Stanley, il n’a pas caché sa fierté par rapport à cet honneur individuel.

«Nous jouons à un sport d’équipe et le plus important, c’est ce que l’équipe fait, a-t-il commencé par dire. Mais, comme je l’ai déjà dit, j’essaie toujours d’être le meilleur joueur chaque soir. S’il y a un trophée individuel que vous voulez gagner, c’est celui-là, puisque ça signifie, la plupart du temps, que vous avez gagné la coupe Stanley.»

Une nouvelle vie

Ayant maintenant atteint l’objectif ultime de tous les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH), Hedman amorcera une nouvelle étape de sa vie.

En effet, un peu plus de deux semaines après la victoire en finale, Hedman a accompagné sa femme dans son accouchement, le 14 octobre. Le petit Rio, en pleine santé, était le premier enfant du couple.

«Il rend ma vie tellement meilleure. C’est comme un interrupteur qu’on actionne dans la tête. C’est simplement le meilleur sentiment au monde. Ça change la vie pour toujours, en bien.»