Crédit : AFP

Club de foot Montréal

Un monument incomparable

Publié | Mis à jour

Une légende. Un des meilleurs au monde. Voilà ce qui revient le plus souvent quand on sonde les gens du monde du soccer sur ce que représentait Diego Maradona.

«Pour moi, c’est le meilleur, insiste l’ancien attaquant de l’Impact de Montréal, Grant Needham. Tout le monde parle de [Lionel] Messi et [Cristiano] Ronaldo, mais il a changé le soccer.»

«C’est un monument», renchérit Wandrille Lefèvre.

Pour l’analyste de TVA Sports, Hassoun Camara, Maradona, c’est le joueur qui donnait envie de taper dans le ballon.

«Quand tu es jeune et que tu découvres le foot, c’est sûr que tu es influencé par l’empreinte qu’a laissée Maradona.»

Imparfait

Diego Maradona a été une légende sur le terrain, mais il a autant fait parler de lui pour ses frasques hors de celui-ci.

«Il a vécu une vie de "rockstar" jusqu’au bout», avance Needham, qui est désormais analyste des matchs de l’Impact à la radio de TSN.

«Ce n’était pas le meilleur exemple hors du terrain, et c’est triste parce que ça va affecter son statut de légende», souligne le chroniqueur du «Journal de Montréal», John Limniatis

Et justement, il y a un match d’anthologie, contre l’Angleterre, en quart de finale de la Coupe du monde de 1986, où on a vu les deux côtés de Maradona.

«Il a été Dr Jeckyll et Mr Hyde dans le même match, illustre Lefèvre. Il a fait le diable avec cette main de Dieu et a ensuite inscrit un but de génie en déjouant tout le monde.»

«Son côté mi-ange mi-démon le rendait profondément humain», ajoute Hassoun Camara.

Talent

Tous s’entendent sur le talent brut dont il a hérité.

«Il était capable de gagner les matchs à lui seul. Il élevait tout le monde autour de lui au niveau de "superstar"», avance Needham.

«On ne voit pas un joueur dribler presque toute l’équipe adverse pour aller marquer, ajoute Limniatis. Il avait une créativité hors du commun.»

Wandrille Lefèvre, qui analyse les matchs de l’Impact au 98,5, met l’accent sur le don qu’avait Maradona pour le ballon rond. «Il est né avec ce don alors qu’il y a des mecs qui bossent toute leur vie pour progresser.»

Touchés

La communauté de l’Impact a réagi à la nouvelle de diverses façons.

«Mon idole est décédée. Mon premier chandail de foot, l’homme derrière mon amour pour le football», a écrit Didier Drogba sur Twitter.

«Maradona a rendu le football encore plus beau qu’il ne l’était déjà. C’est quelque chose que seuls les génies peuvent faire», a pour sa part écrit Bojan sur le même réseau.

Sur Instagram, l’Argentin Emanuel Maciel y est allé d’un message patriotique: «Merci d’avoir défendu nos couleurs comme tu l’as fait et d’avoir tant donné aux Argentins.»