sport maradona and pele 090616

Crédit : WENN.com

Soccer

«J'espère qu'un jour nous pourrons jouer ensemble au ciel»

Publié | Mis à jour

Le « Roi » Pelé a exprimé sa tristesse mercredi après la mort de son « grand ami » Diego Maradona, décédé à 60 ans d'un arrêt cardiaque, disant espérer jouer un jour au football avec lui « au ciel ». 

« Quelle triste nouvelle. J'ai perdu un grand ami et le monde a perdu une légende. Il y a beaucoup à dire, mais pour l'heure, que Dieu donne de la force à ses proches. J'espère qu'un jour nous pourrons jouer ensemble au ciel », a écrit sur Instagram le triple champion du monde brésilien, qui a fêté ses 80 ans fin octobre. 

« Diego est éternel », salue Lionel Messi

« Diego est éternel », a salué la superstar argentine du FC Barcelone Lionel Messi mercredi après le décès de son compatriote et légende du football Diego Maradona, en postant sur Instagram deux photos de lui avec Maradona.

« Un jour très triste pour tous les Argentins et pour le football. Il nous laisse, mais il ne s'en va pas, parce que Diego est éternel. Je garde en moi tous les beaux moments vécus avec lui et voudrais en profiter pour transmettre mes condoléances à toute sa famille et amis. RIP », a réagi le sextuple Ballon d'Or Messi.

Voici quelques autres réactions à la mort de Maradona dans le monde du soccer et du sport en général.

Équipe d'Argentine (sur Twitter): « Adieu, Diego. Tu seras éternel dans tous les cœurs de la planète football. »

Fédération argentine (AFA, sur Twitter): « L'Association du football argentin, par la voix de son président Claudio Tapia, manifeste sa douleur la plus profonde après le décès de notre légende, Diego Armando Maradona. »

Alberto Fernandez, président de l'Argentine (sur Twitter): « Tu nous a emmenés sur le toit du monde. Tu nous as rendus immensément heureux. Tu as été le plus grand de tous. Merci d'avoir existé, Diego. Tu vas nous manquer pendant toute notre vie. »

Aleksander Ceferin, président de l'UEFA (sur Twitter): « Je suis profondément attristé d'apprendre la mort de Diego Maradona, une des plus grandes et des plus emblématiques figures du football mondial. Il a touché la gloire en étant un excellent joueur, avec un génie et un charisme bien à lui. »

Thomas Bach, président du Comité international olympique (sur Twitter): « Adieu à un grand. Tu étais une âme troublée, mais tu as ravi le monde entier avec tes talents uniques de footballeur. Repose en paix. »

Sepp Blatter, ancien président de la Fifa (à l'AFP): « C'est triste, très triste, la disparition d'un des tout meilleurs joueurs de football de notre époque. Il a marqué la Coupe du monde au Mexique avec la victoire argentine et la main de Dieu, qu'il vient de retrouver. »

Gary Lineker, son adversaire lors du fameux Argentine-Angleterre au Mondial-1986 (sur Twitter): « De loin le meilleur joueur de ma génération et peut-être le plus grand de tous les temps. Après une vie bénie, mais tourmentée, espérons qu'il trouvera enfin le confort entre les mains de Dieu. »

Michel Platini, ex-attaquant de l'équipe de France (sur RTL): « C'est notre passé qui s'en va (...) Je suis très triste. Je suis nostalgique d'une époque qui était belle... Sont partis Cruyff, Di Stefano, Puskas, plein de grands joueurs qui ont marqué ma jeunesse. Diego a marqué ma vie »

Boca Juniors (sur Twitter): « Eternels remerciements. Eternel Diego. »

SSC Naples (sur Twitter): « Tout le monde attend nos mots. Mais quels mots pouvons-nous utiliser pour exprimer une douleur comme celle que nous ressentons? Pour le moment, c'est le temps des larmes, puis viendra celui des mots. »

FC Barcelone (sur Twitter): « Merci pour tout, Diego. (...) Condoléances pour la mort de Diego Armando Maradona, joueur de notre club (1982-84) et icône du football mondial. Repose en paix, Diego. »

Gimnasia y Esgrima La Plata, l'équipe qu'il entraînait (sur Twitter): « Adieu, Diego. C'est avec une profonde douleur et tristesse que nous déplorons le décès de Diego Armando Maradona, notre cher entraîneur. »

Cristiano Ronaldo, quintuple Ballon d'Or portugais: « Aujourd'hui je dis au revoir à un ami et le monde dit au revoir à un génie éternel. Un des meilleurs de tous les temps. Un magicien inégalable. Il part trop tôt, mais laisse un héritage sans limite et un vide qui ne sera jamais comblé. Repose en paix, crack. Tu ne seras jamais oublié. »

Gabriela Sabatini, ex-championne de tennis argentine (sur Twitter): « ll n'y a pas de mots pour décrire ce moment, une tristesse absolue. Pour moi, tu seras éternel. Je t'adore pour toujours mon ami. Repose en paix ».

Juan Martin Del Potro, ex-champion argentin de tennis (sur Twitter): « J'ai l'impression que tu retournes à l'endroit qui t'appartient. AU CIEL. Pour moi tu ne mourras jamais. Repose en paix »

Rafael Nadal, numéro 2 mondial de tennis (sur Twitter): « Aujourd'hui le monde du sport en général et du football en particulier ressentent un vide. Maradona, un des plus grands sportifs de l'histoire, nous a quittés. Reste de lui ce qu'il a fait dans le football. Mes plus sincères condoléances à sa famille, au monde du football et à l'Argentine. »

Angel Di Maria, attaquant de l'équipe d'Argentine (sur Instagram): « Adieu Diego. Eternellement reconnaissant pour tout. Tu resteras toujours dans nos coeurs. Nous te t'oublierons jamais »

Gheorghe Hagi, ancien international roumain, surnommé « le Maradona des Carpates » (sur Facebook): « Immense choc pour le monde du football et pour la planète entière. Une tristesse infinie a empli mon âme au moment où j'ai appris cette terrible nouvelle. Un si énorme génie parti trop tôt... repose en paix, Diego! »

Ubaldo Fillol, son coéquipier au Mondial-1982: « Adieu, Pelusa! Merci pour toute la joie que tu as donnée aux Argentins et aux amoureux du football. Tu as été le plus grand de tous les temps. On se souviendra de toi avec l'amour et la gloire que tu mérites. »

Noël Le Graët, président de la Fédération française (communiqué): « Le monde du football vient de perdre l'une de ses légendes. Diego Maradona faisait partie de ces rares génies qui ont marqué l'histoire de notre sport à travers les décennies. Nous garderons tous de lui l'image d'un technicien hors normes, d'un buteur exceptionnel, capable de sublimer le jeu. »