Crédit : AFP

Soccer

Ronaldo rejoint Zlatan

Publié | Mis à jour

La Juventus Turin, en disposant samedi de Cagliari (2-0) avec deux buts de Cristiano Ronaldo désormais co-meilleur buteur avec Ibrahimovic, a pris provisoirement la 2e place de Serie A, à un point du leader l'AC Milan attendu dimanche à Naples.

L'Atalanta Bergame (6e), muette face à La Spezia (0-0), ne s'est-elle pas rassurée avant d'aller défier Liverpool en Ligue des champions, au contraire de la Lazio Rome (7e), efficace à Crotone (2-0) grâce au retour marquant de Ciro Immobile.

Après les essais et les points égarés en route, Andrea Pirlo avait sonné la mobilisation pour la Juve, en quête d'un dixième titre consécutif de championne: "Notre championnat doit commencer. D'ici Noël, nous avons dix finales", avait-il lancé vendredi en comptant les matches de Ligue des champions.

Au vu du sérieux affiché contre Cagliari, le message semble avoir été reçu: voilà les Bianconeri revenus vers le sommet, dans l'attente des matches du leader milanais à Naples (4e), de Sassuolo (3e) et de l'AS Rome (5e).

Comme toujours, Cristiano Ronaldo s'est chargé de concrétiser la mainmise turinoise en pliant le match en cinq minutes avant la pause, d'une frappe sèche (38e) puis d'une reprise sur corner (42e). 

Immobile, l'art du plongeur 

En pleine forme depuis son retour de quarantaine pour cause de coronavirus, CR7 rejoint en tête du classement des buteurs la star suédoise de l'AC Milan Zlatan Ibrahimovic (8 buts).

La Juventus semble peu à peu enfin se débarrasser des fragilités du début de saison, pour la plus grande satisfaction de Pirlo: «C'était un très bon match, qui pourra nous servir dans notre progression», s'est-il félicité. "Après la trêve internationale, ce n'est jamais facile, mais nous sommes entrés dans le match avec le bon esprit."

Au rayon des bonnes nouvelles, à trois jours de recevoir Ferencvaros en Ligue des champions: la forme confirmée de Rabiot et Arthur au milieu, l'entente croissante entre Morata et Ronaldo devant et le retour solide en défense centrale du Néerlandais De Ligt trois mois après une opération à l'épaule. 

La Lazio Rome a aussi préparé au mieux la reprise de la C1 en évitant le piège chez la lanterne rouge Crotone, sur une pelouse gorgée d'eau, après les fortes pluies tombées sur la Calabre.

Sur un tel terrain, il fallait surtout savoir plonger. Et Ciro Immobile s'est montré parfait dans l'exercice pour ouvrir le score de la tête (21e). Un retour gagnant après trois semaines de pause pour cause de Covid-19.

Atalanta muette, une première

«Toute cette histoire a été déplaisante», a reconnu l'international italien, qui a manqué trois des quatre derniers matches de son club mais aussi les matches de l'équipe d'Italie. «Mais maintenant je reviens encore plus motivé parce que lorsque tu as été arrêté, tu te rends compte combien tu aimes ce sport».

La pluie a juste laissé le temps à la Lazio de sceller le match, par Correa en angle fermé (58e), avant de reprendre de plus belle.

L'Atalanta, elle, n'a pas préparé au mieux son périlleux déplacement à Liverpool: face à La Spezia, la «Dea», à la peine depuis plusieurs semaines, a longtemps eu du mal à se procurer des occasions puis a manqué d'efficacité quand elles sont arrivées à la fin.

C'est la première fois que la co-meilleure attaque de Serie A (avec Naples) reste muette en championnat. Un manque d'efficacité et de chance (Zapata a touché le poteau) dont La Spezia ne fut pas loin de profiter.

L'entraîneur bergamasque Gian Piero Gasperini a plaidé un manque de préparation, en raison de la longue absence des joueurs partis avec leurs sélections: "J'ai toujours pensé que les équipes nationales faisaient du bien aux joueurs mais il n'était jamais arrivé qu'ils rentrent si tard, plusieurs sont revenus vendredi pour jouer samedi".

Quadruplé de Haaland pour Dortmund

Le Norvégien de 20 ans Erling Haaland a réussi un quadruplé samedi contre le Hertha et ramené le Borussia Dortmund à un point du leader Munich, qui a trébuché contre Brême (1-1) lors de la 8e journée.

Le buteur prodige a porté son total à dix buts en huit journées, et revient à une unité de Robert Lewandowski, auteur d'un début de saison de tous les records avec le Bayern Munich, avec déjà onze réalisations.

Avec 18 points, le Borussia talonne de nouveau le Bayern (19 pts). Il est aussi à égalité avec Leverkusen, mais avec une meilleure différence de buts. Leipzig, tenu en échec à Francfort (1-1) glisse à la quatrième place, avec 17 points.

Sur sa pelouse, le Hertha a ouvert le score par Matheus Cunha (33e) et semblait devoir poser des problèmes à Dortmund, qui peinait à trouver son rythme.

Mais Haaland a réglé le problème en quinze minutes, aidé par les largesses de la défense berlinoise, avec trois buts coup sur coup (47e, 49e, 62e). 

Raphaël Guerreiro a marqué le quatrième but de Dortmund (4-1, 70e). Cunha a réduit le score sur pénalty à la 79e minute (4-2), mais Haaland a frappé une quatrième fois quarante secondes plus tard, sur l'engagement. Le surdoué s'est frayé un chemin entre trois défenseurs pour trouver l'ouverture (5-2, 79e).

16 ans et un jour

L'autre événement du match est historique: un joueur de Dortmund, Youssoufa Moukoko, est devenu le plus jeune joueur de l'histoire de la Bundesliga, en faisant ses débuts, dans les cinq dernières minutes, à 16 ans et un jour.

L'ancien record appartenait à Nuri Sahin, 32 ans, l'international turc, qui avait débuté à 16 ans et 335 jours, déjà sous le maillot de Dortmund.

Moukoko est déjà célèbre en Allemagne pour ses statistiques d'extraterrestre dans les catégories de jeunes. Engagé à 12 ans dans le championnat U17, il y a marqué 90 buts en 56 matches. A 14 ans, il a été surclassé en U19, et inscrit 47 buts en 25 matches. 

Cette année en septembre, il a connu ses deux premières sélections en équipe nationale des moins de 20: à 15 ans!

Le Bayern au ralenti

Dans les autres matches, le Bayern Munich sans rythme ni imagination a été contraint au nul par le Werder Brême, une équipe de milieu de tableau.

Kingsley Coman (62e) pour Munich a répondu à l'ouverture du score de Maximilian Eggestein (45e). Mais le Bayern doit surtout son point à son gardien Manuel Neuer, auteur de trois parades phénoménales (deux fois à la 16e et 88e).

«C'est leur but qui a été décisif. Après nous avons beaucoup essayé, (...) mais nous nous sommes créés peu d'occasions. On en a eu cinq à peu près, d'habitude on s'en procure le double», a déploré ce dernier.

Le Werder n'a absolument pas volé ce match nul contre les champions d'Europe, empruntés, lents, et manquant surtout de leur spontanéité habituelle dans les 30 derniers mètres adverses.

Lucas Hernandez, le défenseur international français du Bayern, est sorti dès la 19e minute après une mauvaise réception sur le bas du dos. Il doit subir des examens pour connaître son éventuelle durée d'indisponibilité.

De son côté, Leipzig a ramené un match nul heureux de son déplacement à Francfort (1-1). Yussuf Poulsen a marqué pour le RB à la 57e minute, répondant à Aymen Barkok, qui avait ouvert le score juste avant la pause (43e).