Crédit : Timo Savela

LNH

«Jouer avec Puljujarvi a été incroyable»

Publié | Mis à jour

Les partisans des Oilers d’Edmonton seront heureux d’entendre les commentaires d’un des coéquipiers de Jesse Puljujarvi en Finlande.

L’Albertain Cody Kunyk est le joueur de centre de l’ancien choix de première ronde (quatrième au total) du repêchage de 2016 avec le Karpat d’Oulu, cette saison, dans la ligue élite finlandaise.

«Jouer avec lui a été incroyable. Il travaille si dur, tout le temps, a dit le vétéran de 30 ans au réseau Sportsnet. Il a de grosses attentes et il est très dur avec lui-même. S'il joue moins bien un soir, il sera le dernier à quitter à la patinoire après le match.»

«Il met les efforts. Il adore le hockey», a ajouté celui qui a disputé un match dans la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2013-2014.

Rappelons que Puljujarvi a choisi de ne pas signer de contrat avec les Oilers lors de la saison 2019-2020 et est retourné jouer chez lui, en Finlande.

Lors de la dernière saison morte, l’ailier droit a décidé de retenter sa chance dans la LNH et a paraphé un contrat de deux ans avec l’équipe qui l’avait sélectionné en 2016.

«Notre personnel d’entraîneurs est très dur avec lui, a expliqué Kunyk. Ils le préparent à ce qui va lui arriver (dans la LNH). Je ne pense pas que ce soit sa dernière chance, mais il veut faire bonne impression cette fois-ci.»

«Je ne doute pas qu’il réussira, a-t-il ajouté. Ce ne sera peut-être pas aussi rapide que tout le monde le souhaite, mais je ne le vois pas ne pas réussir dans la LNH cette fois-ci.»

L’an passé, Puljujarvi a amassé 24 buts et 29 aides pour 53 points en 56 parties avec le Karpat. Il y évolue aussi cette saison, en attendant que le circuit Bettman reprenne ses activités.

En 13 rencontres en 2020-2021, il jeune homme de 22 ans a touché la cible à six reprises et fourni quatre aides pour 10 points.

«Jesse est un meilleur joueur et s'est développé ici par rapport à sa première visite dans la LNH. Il est plus fort avec la rondelle et son jeu est plus polyvalent», a affirmé le directeur général du Karpat, Harri Aho, au réseau Sportsnet.