Impact de Montréal

«Je suis vraiment fier d'eux» - Thierry Henry

Publié | Mis à jour

L’entraîneur de l’Impact de Montréal, Thierry Henry, a salué l’effort ses hommes à la suite de leur défaite crève-cœur de 2-1 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, vendredi soir, en match de barrage des éliminatoires de la MLS.

«J'ai rien à dire sur l'envie de mon équipe, nous nous sommes battus jusqu'au bout (...) prendre un but comme ça à la dernière seconde, c'est vraiment difficile, mais New England était vraiment en train de pousser», a expliqué le Français. 

«Je suis vraiment fier d'eux, après tout ce qu'ils ont traversé cette saison», a-t-il renchéri, plus tard, estimant que l’effort déployé par ses joueurs lors des deux derniers matchs, dans une adversité hors du commun, était de bon augure pour la prochaine saison.

Camacho encensé 

Henry a aussi eu de bons mots pour le défenseur Rudy Camacho, qui a été transformé en milieu de terrain pour ce match en l’absence des piliers que sont Victor Wanyama et Samuel Piette. 

Camacho, souvent critiqué durant la saison après quelques bourdes particulièrement coûteuses, s’est donné à fond contre le Revolution et il n’a pas démérité, a estimé l’entraîneur.

«Rudy a été très bon ce soir, vraiment bon, a-t-il souligné. Il a arrêté pas mal de leurs actions, il a été proche de la défense, il a essayé de relancer le jeu (...) il a une formation de milieu défensif, donc il nous a vraiment aidés sur ce plan-là.»

Voyez le point de presse complet de Thierry Henry en vidéo principale.

Dur à avaler 

Plusieurs joueurs se sont évidemment présentés devant les médias avec une mine déconfite après le passage d’Henry. C'est le cas de Luis Binks qui avait du mal à accepter la défaite.

«Ce n'est pas facile de perdre de la sorte, a-t-il admis. Échapper le match à la toute fin, ça fait mal. On va devoir apprendre de ça pour revenir en force la saison prochaine.»

Même s'il considère avoir beaucoup appris et s'être amélioré lors de sa première saison avec l'Impact, le défenseur était toujours sous le choc en raison de la façon dont le match s'est terminé. 

«Je ne peux pas croire ce qui vient de se passer. C'est l'une des pires façons de perdre un match. C'est vraiment décevant.»

Binks a toutefois tenu à louanger le travail de plusieurs de ses coéquipiers, dont le gardien Clément Diop.

«Clément a été en mesure de nous garder dans le match. Il a été là pour nous ce soir comme il l'a été tout au long de la saison. Ce n'est rien de nouveau pour nous.»

L’international canadien Zachary Brault-Guillard était, lui aussi, manifestement dévasté.

«C’est un peu le bilan de cette saison, a expliqué l’arrière droit. On tient, on tient, on a des hauts, on fait des bonnes choses par moment. Et après on paie "cash". Ce sont les éliminatoires, ça se joue à des détails. On a vu ce soir, on a craqué à la fin.»

Voyez les points de presse de Binks et Brault-Guillard ci-dessous.