Impact de Montréal

Un élément qui peut jouer en faveur de l'Impact

Publié | Mis à jour

Même s’il a perdu trois de ses quatre matchs cette saison contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, l’Impact de Montréal a confiance de pouvoir renverser la vapeur vendredi, à sa confrontation au premier tour des éliminatoires de la Major League Soccer (MLS), à Foxborough.

«Le groupe est conscient que nous avons joué bon nombre de matchs contre la Nouvelle-Angleterre et que, pour la majorité d’entre eux, ils ont été meilleurs», a lancé l’attaquant de l’Impact Romell Quioto, mercredi, en visioconférence.  

«C’est une équipe très difficile, très tenace, qui donne une forte opposition. La clé pour nous sera de jouer un match intelligent et de lutter pendant 90 minutes pour aller chercher le résultat voulu à Foxborough», a poursuivi le meilleur marqueur de la formation montréalaise cette saison. Voyez son point de presse dans la vidéo ci-dessous:

Celle-ci avait pourtant bien fait à son premier match de la campagne contre le Revolution, en l’emportant 2 à 1. Elle a ensuite essuyé trois revers consécutifs contre son rival de la Nouvelle-Angleterre, qui a conclu le calendrier régulier au huitième rang de l’Association de l’Est. L’Impact a terminé tout juste derrière, au neuvième échelon.

Quioto croit que la fin de saison intense de l’équipe montréalaise, qui a bataillé jusqu’au dernier match pour obtenir sa place en séries, pourra lui donner un certain avantage face aux Revs.

«Ça peut jouer le fait que le groupe ait maintenu un très haut niveau d’intensité. Surtout dans le fait de garder confiance et de ne jamais arrêter de croire à notre objectif. En vue d’un match aussi important, c’est un élément qui peut jouer en notre faveur.»

Le désir de vaincre  

Quioto et ses coéquipiers veulent transposer sur le terrain le message martelé par leur entraineur-chef Thierry Henry et qui influencera certainement l’issue du match de vendredi, c’est-à-dire le désir de vaincre.

«Aucun doute que ça fait la différence et nous l’avons démontré en tant que groupe. Ce match contre le Revolution ne doit pas être différent», a indiqué le joueur hondurien.

Quioto croit également que d’avoir pu rentrer à la maison et bénéficier installations du Centre Nutrilait a fait le plus grand bien à l’équipe.

«Je crois que c’est très important de pouvoir s’entrainer ici, chez nous. L’état d’esprit est très différent. Ça enlève un certain stress par rapport à la préparation et je suis convaincu que ça va paraitre dans notre duel de vendredi.»

Il s’agira pour l’Impact d’un premier match en séries éliminatoires de la MLS depuis 2016.

Dans la vidéo ci-dessus, voyez le segment de l’émission JiC consacré au match de barrage de l’Impact qui aura lieu dans 48 heures.