Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Impact de Montréal

Un autre duel Impact-TFC en vue?

Publié | Mis à jour

Si les astres sont alignés durant l’étape des matchs de barrage de la Major League Soccer (MLS), l’Impact de Montréal pourrait retrouver le Toronto FC à l’étape suivante.

Pendant que le Bleu-Blanc-Noir se qualifiait de peine et de misère en revenant de l’arrière face au D.C. United, dimanche, les Reds ont vu le titre du classement général leur échapper au profit de l’Union de Philadelphie. La troupe de l’entraîneur-chef Greg Vanney a perdu 2 à 1 contre les Red Bulls de New York pour se contenter du deuxième rang de l’Association de l’Est.

Malgré cette fin de saison régulière en queue de poisson, le TFC abordera les éliminatoires avec confiance. Il aura droit à quelques jours de repos supplémentaires, n’ayant pas à jouer avant le 24 novembre. Ce jour-là, il pourrait revoir ses grands rivaux du Québec pour la cinquième fois de l’année, pourvu que l’Impact dispose du Revolution de la Nouvelle-Angleterre et que l’Inter Miami CF surprenne le Nashville SC quatre jours auparavant.

Un duel Montréal-Toronto alimenterait les discussions chez les partisans de soccer au pays et raviverait les souvenirs des confrontations des années précédentes, notamment l’élimination crève-cœur de l’Impact en finale de l’Est 2016.

Cependant, dans le camp ontarien, on pense avant tout à panser ses plaies et à refaire le plein d’énergie, surtout que le TFC a dû disputer ses parties locales à Hartford à compter de la mi-septembre.

«Nous devons continuer malgré tout cela et nous le ferons, a promis Vanney par le biais de commentaires diffusés par le quotidien "Toronto Sun". Ce fut un dur labeur, mais nous sommes prêts pour un autre mois semblable afin d’essayer de soulever la coupe MLS.»

Des blessures

D’ailleurs, les dernières guerres de tranchées ont laissé des traces à Toronto. Jonathan Osorio avait manqué trois rencontres en raison d’une blessure avant de revenir dans le onze partant, dimanche. Et il n’a pas fini le match, étant remplacé par la recrue Ralph Priso. Puis, Jozy Altidore était de retour après une absence de sept rencontres reliée à un problème à une jambe, étant apparu en seconde demie.

Vanney devait également se débrouiller sans le gardien Alex Bono, les milieux de terrain Marky Delgado et Pablo Piatti ainsi que le défenseur Justin Morrow. Par contre, il demeure optimiste de voir les siens exceller.

«Nous allons essayer de guérir dans les prochains jours, a-t-il dit. Et nous serons concentrés sur notre objectif de gagner le titre. [...] Chaque année, on s’organise pour former un club luttant pour le Supporters’ Shield [le championnat de la saison régulière]. Mais une fois la campagne terminée, vous devez rapidement comprendre que tout est à recommencer. Même si le Supporters’ Shield signifie beaucoup, tout le monde sait que le plus gros trophée est la coupe MLS.»

Néanmoins, le pilote a tenu à souligner les accomplissements de ses hommes en cette année de crise COVID-19.

«Comme je l’ai dit aux joueurs, je suis extrêmement fier de la façon dont ils ont contrôlé la situation cette saison, a-t-il affirmé. Nos gars se sont présentés chaque jour pour s’entraîner et ils n’ont pas rechigné. Ils ont simplement travaillé et trouvé les manières de s’encourager les uns les autres. Ils ont affronté des blessures, mais ont pu en faire fi quotidiennement.»