FBN-SPO-DALLAS-COWBOYS-V-PHILADELPHIA-EAGLES

Crédit : Photo d'archives, AFP

NFL

NFL: une renaissance inattendue

Publié | Mis à jour

Les Cowboys ont beau offrir une performance défensive risible, l’une des histoires les plus inspirantes de la NFL provient néanmoins de cette unité éprouvée. Le retour en force du secondeur extérieur Aldon Smith, après quatre années sombres passées loin du terrain, représente une surprise de taille.

Dans une période où les bonnes nouvelles se font rares à Dallas, la renaissance inattendue de Smith avec les Cowboys représente une dose bienvenue de bonne fortune.

Cette défensive trouée n’a enregistré que 17 sacs du quart, mais il en revendique cinq à lui seul. Avec 35 plaqués, il occupe le cinquième rang parmi les siens. Il revendique aussi trois plaqués pour pertes et une passe rabattue.

Même si la tenue de la défensive est jusqu’ici misérable, il est difficile de ne pas voir le numéro 58 refaire sa place.

Les chiffres sont là pour le démontrer, mais pour réellement comprendre comment Aldon Smith est parvenu à s’élever de nouveau au-dessus de la mêlée, il faut réaliser à quel point il a d’abord plongé creux au fond du baril.

Après avoir été choisi au septième rang au total en 2011 par les 49ers de San Francisco, Smith s’est immédiatement imposé comme un joueur étoile avec 14 sacs du quart à son année recrue. À sa saison suivante, il explosait formidablement en ajoutant 19,5 sacs.

DE NOMBREUX INCIDENTS 

Une terreur était née sur le terrain, mais, malheureusement, encore plus en dehors.

Pendant les années suivantes, il a été impliqué dans de nombreuses arrestations pour conduite avec facultés affaiblies.

Possession d’arme, fausse alerte à la bombe, assaut, délit de fuite, vandalisme... Les incidents impliquant Smith et découlant de ses incessants problèmes de consommation ont miné ses saisons de 2013 à 2015, avant qu’il ne soit suspendu indéfiniment par la NFL après un bref passage à oublier chez les Raiders.

UN RETOUR INATTENDU 

De 2016 à 2019, ce fut le néant pour Smith, qui a touché le fond au point de dormir dans la rue. Personne n’aurait osé évoquer un possible retour dans la NFL. Non seulement il était suspendu, mais qui allait prendre le risque de se tourner vers un joueur au passé trouble, qui n’avait pas foulé le terrain pendant quatre saisons?

L’hiver dernier, c’est en s’entraînant au gymnase de Jay Glazer, journaliste attitré à la couverture de la NFL pour le réseau FOX, que Smith a vu la lumière.

Glazer entretient une bonne relation avec le nouvel entraîneur-chef des Cowboys, Mike McCarthy, et il lui a vanté les bonnes habitudes de travail de celui qui est désormais sobre. Au sein de son personnel d’entraîneurs, McCarthy mise aussi sur Jim Tomsula, qui a côtoyé Smith à San Francisco. Les deux ont convenu de lui donner la chance de ressusciter sa carrière, s’il faisait ses preuves.

À 31 ans, Smith produit à un rythme inattendu et se révèle déjà parmi les candidats au titre de retour de l’année pour les honneurs individuels de fin de saison. Un honneur qui devrait toutefois revenir au quart-arrière de Washington, Alex Smith.

Il ne faut pas se leurrer, Aldon Smith n’a rien eu d’un ange durant sa carrière et ses méfaits demeurent condamnables.

Mais imaginez un instant si la NFL avait autant serré la vis à quelques-unes de ses vedettes reconnues pour leurs activités louches dans les années 1980 et 1990. Les Michael Irvin et Lawrence Taylor de ce monde seraient-ils immortalisés aujourd’hui au Temple de la renommée?

5 POINTS À SURVEILLER 

LE RETOUR D’ANTONIO

Le receveur Antonio Brown effectue son retour. La saison dernière, il n’avait joué qu’un match, avec les Patriots, le 15 septembre. Il avait capté quatre passes pour 56 verges et un touché. Avant ses multiples frasques se déroulant de la fin 2018 jusqu’à ce que les Patriots lui montrent la porte, il était le receveur le plus dominant de la NFL. Il a aujourd’hui 32 ans, mais les Buccaneers le disent dans une forme resplendissante.

UN RECORD QUI BOUGE

Actuellement, le détenteur du record pour le nombre de passes de touché en carrière est Tom Brady, avec 561, soit une de plus que Drew Brees. Les deux vétérans se sont déjà échangé le record à trois reprises cette saison et, ironiquement, ils s’affrontent ce soir. La semaine dernière, Brees a décroché la marque dimanche, avant que Brady se la réapproprie lundi. Avant ce troc perpétuel du record entre Brees et Brady, c’est Bobby Lane qui l’avait détenu le moins longtemps, soit un an et 356 jours avant que Y.A. Title regagne le trône en décembre 1963. Cette marque était de 197 à l’époque.

DES RETROUVAILLES

Les Dolphins avec Tua Tagovailoa affrontent les Cardinals de Kyler Murray. Il s’agira du premier affrontement entre les deux jeunes quarts-arrières depuis leur excellent duel de 2018, dans la NCAA, au Orange Bowl à Miami. Tagovailoa et Alabama avaient eu le dessus par 45-34 aux dépens de Murray et Oklahoma. Tagovailoa avait bouclé le match avec quatre passes de touché et 328 verges, contre deux passes de touché et 308 verges pour Murray, en plus de 107 verges au sol et un touché. Comme si c’était hier!

EXPLOIT À LA PORTÉE DE REID

L’entraîneur-chef Andy Reid revendique 229 victoires en carrière en incluant les séries. Si les Chiefs disposent des Panthers, il s’agira d’une victoire bien spéciale pour lui, car elle le ferait passer seul au cinquième rang dans l’histoire des entraîneurs devant Curly Lambeau. Reid a maintenu un pourcentage de succès de ,615 au cours de sa carrière, tandis que Lambeau est à ,631.

FORCES OPPOSÉES

Le choc entre Ravens (5-2) et Colts (5-2) s’annonce intéressant, car il oppose l’une des meilleures équipes sur le jeu au sol contre l’une des meilleures pour freiner la course. Les Colts ne donnent en effet que 79,9 verges au sol par match, tandis que les Ravens sont au sommet du circuit avec une moyenne de 178,7 verges par la course.