Crédit : AFP

Tennis

Vasek Pospisil ne peut se qualifier à Paris

Publié | Mis à jour

Le Canadien Vasek Pospisil n'a pu accéder au tableau principal du tournoi de catégorie Masters de Paris-Bercy, dimanche.

En effet, le Britanno-Colombien a été défait en trois manches par le Hongrois Marton Fucsovics, 4-6, 7-6 (3), 6-2, lors du dernier tour de la phase qualificative. 

Pospisil, 81e au classement de l'ATP, avait pourtant bien amorcé le duel, mais a vu son adversaire augmenter son niveau de jeu lors des deuxième et troisième manches.

La rencontré a duré 2h43.

Pospisil a claqué neuf as et commis six double fautes alors que son rival a réussi cinq as, mais a commis huit doubles fautes.

Fucsovics était la première tête de série des qualifications.

Deux autres représentants de l'unifolié seront en action lors de cette compétition. Le Québécois Félix Auger-Aliassime, 14e favori, croisera le fer avec le Croate Marin Cilic alors que l'Ontarien Milos Raonic, 10e tête de série, se frottera au Slovène Aljaz Bedene. Les deux matchs auront lieu, lundi.

Cinquième titre de l'année pour Rublev à Vienne

Le Russe Andrey Rublev, 8e joueur mondial, a décroché dimanche son cinquième titre cette saison, et le septième de sa carrière, en dominant 6-4, 6-4 l'Italien Lorenzo Sonego (42e) en finale du tournoi de Vienne.

Avec son sacre en Autriche, Rublev est désormais le joueur qui a remporté le plus de titres dans une saison 2020 chamboulée par le Covid-19.

Dans un match disputé, Rublev s'est contenté d'un break dans chaque set pour imposer sa loi à son adversaire, qui s'était distingué en quarts de finale en éliminant séchement (6-1, 6-2) le N.1 mondial Novak Djokovic.

Au même stade de l'épreuve, Rublev avait également signé une performance, en éliminant l'Autrichien Dominic Thiem (N.3) devant son public.

Les deux finalistes ont tous les deux prévu de disputer le Masters 1000 de Bercy, qui commence lundi.

Premier titre pour Millman

L'Australien John Millman a remporté dimanche son premier titre sur le circuit de l'ATP à la faveur de sa victoire 7-5, 6-1 sur le Français Adrian Mannarino en finale du tournoi d'Astana.

Âgé de 31 ans, le 45e joueur mondial avait perdu ses deux premières finales sur le circuit d'élite du tennis mondial, à Tokyo (dur) en 2019 et Budapest (terre battue) l'année précédente.

Mais il a cette fois imposé sa loi, face à un joueur qu'il avait déjà battu lors de leurs deux seules confrontations.

Classé 39e à l'ATP, Mannarino a concédé sa neuvième défaite en dix finales sur le circuit d'élite du tennis mondial.

Les deux joueurs disputeront tous deux le Masters 1000 de Paris-Bercy, qui commence lundi et pourraient théoriquement s'y retrouver dès les huitièmes de finale. Mannarino commencera son parcours contre le Serbe Dusan Lajovic (26e) et Millman défiera Miomir Kecmanovic (40e), un compatriote de Lajovic.

Le tournoi d'Astana, dont c'est la première édition, fait partie des épreuves ATP 250 ajoutées au calendrier 2020 à la suite de l'interruption de la saison pendant cinq mois, dans le cadre des mesures de lutte contre le Covid-19.

Comme le tournoi de Cologne (joué deux fois, deux semaines de suite) et celui de Sardaigne, l'épreuve kazakhe n'a reçu une licence que pour la saison 2020 et n'est donc pas assurée de connaître une deuxième édition en 2021.