Impact de Montréal

«On a encore notre destin entre nos mains»

Publié | Mis à jour

L’entraîneur de l’Impact, Thierry Henry, a préféré regarder devant, dimanche soir, après la défaite de ses hommes aux mains d’Orlando City.

L’Impact, qui disputait son avant-dernier match du calendrier régulier alors que la course aux éliminatoires est plus serrée que jamais, avait l’occasion de confirmer sa place en battant Orlando, mais il a plutôt encaissé un cinquième revers en six matchs. 

Heureusement pour le club montréalais, ses rivaux directs dans la course aux éliminatoires, Miami et D.C. United, ont aussi perdu, dimanche. Cela signifie donc que tout sera encore à jouer la semaine prochaine, lors du dernier weekend de la saison, alors que l’Impact se mesurera justement à D.C. United.

«On a encore notre destin entre nos mains, si on gagne à D.C. (United), on peut encore passer (...) il y a pas mal d'équipes qui peuvent encore passer sur la dernière journée. Je pense qu'on aurait pu se mettre à l'abri bien avant, mais on ne l'a pas fait, encore une fois», a déploré Henry, à la suite du revers de 1-0.

Quant au but de Daryl Dike, qui a fait la différence dans ce match, Henry avait une explication bien précise.

«Comme d'habitude, Luis (Binks) a regardé le gars qui décrochait au lieu de prendre le mec qui prenait la profondeur (...) mais on va apprendre, il est jeune, ce sont des erreurs de jeunesse, qui nous coûtent à l'heure actuelle, mais l'apprentissage, des fois... c'est en faisant des erreurs qu'on apprend, mais là, nous à chaque fois, on paie "cash".»

Une fois le point de presse de Thierry Henry terminé, les journalistes devaient parler à certains joueurs, dont Amar Sejdic et Clément Diop. Toutefois, une longue réunion d'équipe a entraîné l'annulation des points de presses des joueurs.

Voyez son point de presse complet dans la vidéo ci-dessus.