LNH

La section canadienne, une solution caduque?

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey a pour intention de commencer la prochaine saison au début du mois de janvier. Toutefois, au cours des dernières semaines, plusieurs hypothèses ont été émises quant au format de cette campagne, dont la création d’une section toute canadienne.

Avec des tests de plus en plus performants pour détecter les personnes atteintes du coronavirus, est-ce que l’idée est encore d’actualité ou est-elle plutôt rendue caduque?   

«Maintenant, dans les aéroports, au Canada, et on va commencer par Calgary, les gens qui reviennent de l’international vont passer un test rapide directement à leur sortie de l’avion, a souligné le journaliste Renaud Lavoie, jeudi, lors de l’émission JiC sur les ondes de TVA Sports, citant un article du Toronto Sun. On va pouvoir détecter s’ils sont porteurs du virus et éviter une quarantaine. Si on est capable d’implanter ça à la grandeur du pays, c’est certain que ça change la game de A à Z.

«Avec ça d’implanté partout au Canada, est-ce qu’on a vraiment besoin de cette division canadienne?

Et si malgré tout la LNH décide d’aller de l’avant avec la création d’une section canadienne, est-ce que ce serait à l’avantage des Canadiens de Montréal?

«Claude Julien a dit une chose, que ça ne serait pas facile. Les équipes canadiennes, ce sont de très bonnes équipes, a continué Lavoie. Il a raison, à part les Sénateurs d’Ottawa qui sont en reconstruction. [...] C’est très difficile d’arriver avec une projection pour l’équipe qui terminera première.

«Selon moi, les Canadiens ne sont plus intimidés, particulièrement par les équipes de l’Ouest comme ils l’étaient peut-être il y a trois ou quatre saisons.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.