LNH

«J’aimerais vraiment vivre ça» - Roussel

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey songe à instaurer une section toute canadienne lorsque les activités reprendront en 2021.

Cette idée plaît-elle aux joueurs impliqués? Chose certaine, ce scénario emballe au plus haut point l’attaquant des Canucks de Vancouver Antoine Roussel.   

«J’aimerais vraiment vivre ça», a-t-il lancé à l’émission de TVA Sports JiC, mardi. 

«On joue dans une division qui est considérée plus facile. Jouer dans une division canadienne, ça pourrait vraiment être intéressant. En plus, on jouerait plus souvent à Montréal! Ce serait une division vraiment relevée. Ce serait excitant pour les fans et pour nous», a ajouté Roussel. Voyez cette entrevue dans la vidéo ci-dessus.

Un coup dur pour les Canucks 

Au cours de l’entretien, il a également été question des ennuis de santé de Gino Odjick, un ex-joueur toujours très apprécié à Vancouver. 

Odjick a dû reprendre récemment des traitements de chimiothérapie. L’ancien dur à cuire a confié que son cœur était à nouveau attaqué par l’amylose, une maladie rare qu’il avait combattue une première fois il y a six ans.

«C’est un coup dur pour les partisans et les joueurs des Canucks, a commenté Roussel. C’est difficile de voir un ancien joueur comme lui, qui s’est donné corps et âme pour l’équipe, souffrir comme ça.»

Roussel croise souvent Odjick, sans toutefois le connaître personnellement. 

«Gino a une place importante avec les Canucks. On le voit régulièrement dans les avant-matchs et il reçoit toujours des ovations. Les gens l’aiment tellement. C’est incroyable l’amour qu’ils lui donnent. Et c’est réciproque.»

De 4 à 6 bulles?  

Rappelons que la LNH explore actuellement la possibilité d’implanter de quatre à six bulles pour la prochaine saison.

Ainsi, une bulle serait implantée au Canada et une division toute canadienne serait créée en raison des restrictions reliées aux voyages transfrontaliers, c’est-à-dire le respect d’une quarantaine de plusieurs jours à l’entrée au pays.

Dans ce modèle, les joueurs feraient partie de rotations qui leur permettraient de passer deux semaines à l’intérieur de la bulle et ensuite une semaine à la maison avec leur famille. Les équipes joueraient environ 12 matchs par mois.

La saison devra probablement être amputée de plusieurs matchs afin qu’elle se termine avant la présentation des Jeux olympiques de Tokyo, à compter du 22 juillet.

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, souhaite une reprise le 1er janvier.