Crédit : AFP

NFL

Les Steelers sont toujours parfaits

Publié | Mis à jour

Les Steelers ont maintenu leur fiche parfaite en 2020 puisqu’ils ont aisément vaincu les Browns de Cleveland 38 à 7, dimanche après-midi, à Pittsburgh.

 Il s’agit d’ailleurs de la première fois depuis la saison 1978 que l’équipe de la Pennsylvanie amorce une campagne avec un dossier de 5-0.  

L’attaque des vainqueurs a démontré toute sa profondeur face à leurs rivaux de la sixième semaine d’activités dans la NFL. En effet, James Conner, Benny Snell fils et Chase Claypool ont tous inscrit des majeurs sur des courses.  

Dans le cas de Claypool, il s’agissait de son deuxième touché à l'aide d'un jeu au sol en autant de semaines. Rappelons que le receveur de passes canadien avait atteint la zone payante à quatre reprises la semaine dernière.

L’autre réussite offensive des Steelers (5-0) a été obtenue grâce à une passe de Ben Roethlisberger à James Washington.

La défensive des vainqueurs a aussi été très bonne, réalisant notamment un touché sur une interception.

Le quart-arrière des Browns (4-2) Baker Mayfield a complété 10 de ses 18 passes pour 119 verges et un majeur. Il a été victime de deux larcins et a été remplacé par Case Keenum pendant la partie.

Les Titans aussi!   

Il n’y a pas seulement les Steelers qui se sont assurés de rester invaincus, dimanche. Ils ont trimé dur, mais les Titans du Tennessee l’ont emporté 42 à 36 en prolongation contre les Texans de Houston.

C’est le porteur de ballon Derrick Henry qui a mis fin au débat en prolongation avec un touché de cinq verges. Il s’agissait de sa deuxième réussite de la journée, lui qui a également amassé 212 verges de gains en 22 courses.

Le quart Ryan Tannehill n’a pas été en reste avec 30 passes réussites pour 364 verges et quatre majeurs.

Du côté des Texans (1-5), Deshaun Watson a aussi trouvé ses receveurs pour des touchés à quatre reprises.

Les Titans (5-0) et les Steelers sont les deux seules équipes de l'Association américaine à être toujours parfaites en 2020. 

Enfin un gain des Falcons  

Au Minnesota, les Falcons d’Atlanta ont finalement obtenu une première victoire en 2020, eux qui ont battu les Vikings du Minnesota 40 à 23.

Le quart-arrière Matt Ryan a trouvé quatre de ses collègues dans la zone des buts et a complété 30 de ses 40 relais pour 371 verges de gains.

Sa cible favorite a été Julio Jones, qui a réalisé huit attrapés pour 137 verges et deux majeurs. Il s’agissait d’un rare match cette saison où la vedette des Falcons (1-5) était en santé.

Chez les Vikings (1-5), le pivot Kirk Cousins a lancé trois passes de touché, mais a été victime d’autant d’interceptions.

Par ailleurs, Atlanta n’est pas la seule équipe à avoir signé un premier gain dimanche. Les Giants (1-5) de New York ont également connu ce plaisir. Ils ont vaincu l’équipe de football de Washington (1-5) 20 à 19 au MetLife Stadium.

En bref :   

À Jacksonville, le porteur de ballon D’Andre Swift a inscrit deux majeurs, ce qui a grandement contribué au gain de 34 à 16 des Lions (2-3) de Detroit sur les Jaguars (1-5).

En Caroline, les Bears (5-1) de Chicago ont poursuivi leur excellent début de saison en battant les Panthers (3-3) au compte de 23 à 16.

À Foxborough, les Patriots (2-3) de la Nouvelle-Angleterre se sont réveillés trop tard et ont été vaincus 18 à 12 par les Broncos (2-3) de Denver. L’ensemble des points des gagnants a été amassé par la jambe du botteur Brandon McManus.

À Indianapolis, les Colts (4-2) ont inscrit 10 points au quatrième quart et ont battu les Bengals (1-4-1) de Cincinnati 31 à 27.

À Philadelphie, les Ravens (5-1) de Baltimore ont résisté à une remontée des Eagles pour signer un gain de 30 à 28.