Crédit : AFP

LNH

Une chimie à refaire chez les Golden Knights?

Publié | Mis à jour

L’embauche d’Alex Pietrangelo par les Golden Knights ne s’est pas fait sans heurts à Las Vegas.

Afin de respecter le plafond salarial établi à 81,5 millions $, la situation devait inévitablement causer un remue-ménage et ce ne sont vraisemblablement pas tous les joueurs de l’équipe qui ont apprécié la façon de faire des dirigeants.

«Nous avons projeté ce que pourrait avoir l’air le contrat d’Alex et à la fin de ce processus, nous nous sommes demandés : "cela fait-il de nous une meilleure équipe?", a affirmé le directeur général Kelly McCrimmon, lundi soir, cité par le quotidien Las Vegas Review-Journal. "Est-ce que ça augmente nos chances de gagner?" Nous croyons fermement que oui.»

Déjà, les Golden Knights avaient dû se débarrasser de l’attaquant Paul Stastny, la semaine dernière. Le défenseur Nate Schmidt a pour sa part été échangé aux Canucks de Vancouver, lundi, en retour d’un choix de troisième tour au repêchage de 2022 et quelques vétérans craignent encore de passer dans le tordeur.

La peur d’être échangé

Avant même l’entente avec Pietrangelo, pour 8,8 millions $ par saison, l’attaquant québécois Jonathan Marchessault avait bien résumé le climat présent chez les Golden Knights lors d’une récente entrevue accordée au réseau TVA Sports.

«Dans la situation dans laquelle les Golden Knights se trouvent, tout le monde craint d’être échangé, à part Mark Stone et Shea Theodore, avait mentionné Marchessault. C’est une belle équipe et une belle ville. Je ne veux pas partir d’une équipe gagnante comme celle-là. Mais, d’un autre côté, c’est hors de mon contrôle. Il ne faut donc pas trop que je m’en fasse avec ça.»

Maintenant que Pietrangelo est arrivé et que Schmidt a été sacrifié, les Golden Knights présentent une masse salariale projetée de 82,47 millions $, selon le site spécialisé CapFriendly. C’est encore trop haut.

D’autres changements à venir?

Marchessault fait partie de ceux qui ont vu leur nom mêlé à des rumeurs, comme Max Pacioretty, Reilly Smith et Alec Martinez, entre autres. Forcément, c’est dérangeant.

«On savait qu’il y aurait des changements, avait ajouté Marchessault, qui s’est dit attristé du départ de Stastny pour Winnipeg, échangé aux Jets en retour d’un choix conditionnel de quatrième ronde et du défenseur Carl Dahlstrom. Ça ne m’a donc pas vraiment surpris.»

Si certains joueurs des Golden Knights demeurent sur le qui-vive, McCrimmon a déjà affirmé qu’il n’échangerait pas le gardien Marc-André Fleury, souhaitant compter sur un duo avec Robin Lehner devant le filet.