Marc Bergevin

Crédit : Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Canadiens de Montréal

Le principal problème de Marc Bergevin

Le principal problème de Marc Bergevin

Renaud Lavoie

Publié 05 octobre
Mis à jour 05 octobre

Il y a tellement de mouvements dans la LNH présentement qu’on a l’impression qu’on pourrait se retrouver avec un repêchage complètement fou demain. 

Année après année, on entend toujours les mêmes choses. Mais avec un plafond salarial qui risque de demeurer à 81,5 millions de dollars pour les trois prochaines saisons, on a l’impression qu’on pourrait vraiment voir des feux d’artifice à compter de demain et ce jusqu’à l’ouverture du marché des joueurs autonomes sans compensation, vendredi.

Le directeur général des Canadiens a indiqué la semaine dernière qu’il était prêt à échanger son choix de première ronde (16e au total) s’il pouvait mettre la main sur un joueur qui pourrait demeurer dans son organisation pendant quelques années. 

Est-ce que cette affirmation a fait en sorte que plusieurs de ses collègues l’ont contacté à ce sujet ? «C’est plutôt tranquille présentement, a indiqué Marc Bergevin dans le cadre d’un appel Zoom. Il ne se passe rien à l’heure actuelle et j’ai de grandes chances de parler au seizième rang demain.»

Trop haut 

Le problème pour Marc Bergevin présentement, c’est que son choix de première ronde, au seizième rang, n’est pas très attirant. S’il avait eu un choix dans les douze premiers, probablement que la situation aurait été différente. 

Même Trevor Timmins (Marc Bergevin a confirmé son retour pour la prochaine saison, en passant) reconnaît qu’il souhaite qu’un joueur qu’il aime glisse jusqu’à son rang de sélection. 

«Tu ne peux jamais être trop confiant que le joueur que tu vas repêcher va bien faire, a indiqué le responsable du repêchage chez les Canadiens. C’est pourquoi j’espère qu’on va obtenir de l’aide des autres équipes à ce chapitre.» 

C’est effectivement ce qui risque d’arriver encore une fois. L’an dernier, Cole Caufield a glissé jusqu’au quinzième rang et jamais Trevor Timmins et son groupe ne s’attendaient à pouvoir le repêcher. 

Est-ce que c’est quelques minutes avant son choix que Marc Bergevin sera finalement en mesure de transiger son 16e choix? C’est toujours possible, mais il faudra que les astres soient très bien alignés. Donc tout est possible et on tentera de vous donner plus de réponses à compter de mardi, 18:30, à TVA Sports.