Crédit : AFP

LNH

L’avenir de Marc-André Fleury en suspens

Publié | Mis à jour

Pendant que l’avenir de Robin Lehner est au beau fixe au Nevada, le directeur général des Golden Knights de Vegas Kelly McCrimmon a indiqué qu’il n’avait pas pris de décision quant au sort du Québécois Marc-André Fleury.

Lehner a en effet accepté un contrat de cinq ans et 25 millions $ samedi, après avoir amorcé une grande majorité des 20 rencontres des Knights en séries éliminatoires, éliminés par les Stars de Dallas en finale de l'Association de l'Ouest.

Or, Fleury, âgé de 35 ans, doit encore toucher 7 millions $ pour deux autres saisons et les Golden Knights flirtent avec le plafond salarial tout en ayant au moins un attaquant supplémentaire à ajouter à la formation.

Fleury pourrait ainsi donc être échangé, ou son pacte pourrait être racheté. Mais le DG n’a pas fermé la porte à son retour pour la campagne 2020-2021.

«Il y a évidemment d’autres décisions à prendre avec Marc-André Fleury et Robin qui ont des contrats valides, a dit McCrimmon lors de son point de presse de samedi, selon le site officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH). Nous avons différentes options que nous allons évaluer avant de prendre nos décisions.»

«Je ne vais pas énumérer les options, mais je pense que c’est assez clair. Il y a un certain nombre de scénarios possibles, et continuer avec les deux gardiens est l’une de ces options. Donc, encore une fois, quand nous en saurons plus, nous vous en dirons plus, mais à ce stade, nous évaluons toujours les options.»

Émotif

La situation est toutefois délicate, puisque Fleury – aidé notamment par un parcours jusqu’en finale de la coupe Stanley lors de la toute première saison de l’équipe – est l’un des favoris des partisans.

Ses trois coupes Stanley avec les Penguins de Pittsburgh témoignent de son expérience. Sa fiche de 27-16-5, sa moyenne de buts alloués de 2,77 et son taux d’efficacité de,905 en 2019-2020 démontrent également qu’il n’est pas dépassé par le rythme de jeu du circuit. Et le principal intéressé a indiqué qu’il souhaitait rester avec l’équipe il y a quelques semaines.

Ces aspects compliquent le travail de McCrimmon, qui a indiqué vouer un grand respect au gardien de Sorel. Il compte toutefois prendre une décision pour le bien de l’équipe.

«Je comprends exactement ce que nos partisans pensent de Fleury, a-t-il lancé. Je crois qu’il a été le visage de notre organisation. Sa réputation comme personne et comme gardien en fait un des favoris des partisans. Il a été formidable dans les buts pour nous. C’est vraiment difficile comme gérant. Vous devez faire ce que vous croyez être dans l'intérêt fondamental de l’équipe.

«Nous avons énormément de respect pour Marc-André Fleury. Nous essaierons de prendre de bonnes décisions au fur et à mesure que nous avançons, mais en même temps, si vous ne prenez pas les décisions difficiles parfois, vous ne faites pas votre travail aussi bien que vous devriez.»