Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

Football universitaire RSEQ

«L’expertise du RSEQ devrait être utilisée à bon escient»

Richard Boutin

Publié | Mis à jour

Oublié sur les lignes de côté par le gouvernement, le RSEQ aurait voulu jouer un plus grand rôle dans la rentrée du sport étudiant, qui a tourné au fiasco.

«On sait que le gouvernement doit composer avec une situation qui n’est pas facile, mais l’expertise du RSEQ devrait être utilisée à bon escient, a affirmé le président et directeur général Gustave Roel. On aurait dû être mis à contribution davantage, parce qu’on peut faire partie de la solution. Si on avait été informés des restrictions, on aurait pu se préparer en amont, en prévision des impacts qui se produiraient dans les écoles. On fait aussi partie du problème dans la promotion de notre produit, mais la compréhension du sport étudiant n’est pas à son juste niveau. Ce n’est pas tout le monde qui est au courant de son impact. Au Québec, un jeune sur cinq (237 000) évolue dans le sport étudiant.»

Le RSEQ aurait-il dû brasser la soupe afin d’exercer une certaine pression sur le gouvernement? «Nous ne sommes pas en mode opposition au gouvernement et nous n’irons pas là, mais cela ne nous a pas empêchés de dire haut et fort l’incohérence dans les directives du ministère de l’Éducation, affirme Roel. Attaquer le gouvernement ne donne rien, concrètement. On aurait aimé que le ministère laisse les institutions gérer la situation. Il y a une expertise dans les écoles. Peut-on servir? Peut-être que le scolaire serait arrivé aux mêmes conclusions que le collégial, mais les contraintes du ministère de l’Éducation (directives 70 et 77) ont arrêté le sport inter-scolaire.»

Décision lundi

Les directeurs du service aux étudiants des collèges se sont rencontrés hier. Leurs recommandations seront transmises aux responsables des sports, qui voteront sur la poursuite des activités de la saison d’automne, lundi. C’est à ce moment que l’annulation de la saison sera confirmée. Comme dans le scolaire, les équipes collégiales pourront disputer des parties hors concours si les conditions le permettent.

Football Québec

Par ailleurs, Football Québec a annoncé jeudi soir une suspension temporaire de ses activités, du 1er au 6 octobre. Précision ce matin, cette annonce touche uniquement les équipes situées en zone rouge; les autres peuvent continuer tout en respectant les règles en place. Un manque de directives claires et plusieurs questions qui sont demeurées sans réponse, concernant le respect des règles de la Santé publique en zone rouge, ont mené à cette décision. Football Québec veut s’assurer de ne pas enfreindre les règles en agissant ainsi.